Cogolin Forum

Le SCOT - partie 8 (1/3)

Je continue la lecture commentée du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) des cantons de Grimaud et de Saint-Tropez.
Voici le chapitre du Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) du territoire du SCOT

Nota : Ce chapitre étant un peu long, je vais le partager en plusieurs parties qui s'appelleront 8-1, 8-2, 8-3.

JANUS tient à vous rappeler que le SCOT et le PADD sont des documents décrivant l’analyse et les conseils de bureaux d’experts compétents en la matière, des représentants des autorités compétentes, et avalisés par les maires des communes du territoire concerné.
Depuis très longtemps, plusieurs décennies pour certaines, il existe De nombreuses communes et communautés de communes de France qui essaient de suivre les recommandations du SCOT et du PADD de leur territoire distinct.
Ceci pour dire que lorsque l’on regarde ce qui se passe ici ou là, force est de constater que l’on a pris du retard dans ce type de gouvernance, même s’il est annoncé que nous sommes le premier SCOT du VAR. Les hommes et femmes politiques communaux, départementaux et régionaux, devraient être plus perspicaces et opiniâtres à mettre de manière plus dynamique, les recommandations judicieuses de ces documents.
La locution « agir local/penser global » est et sera de plus en plus de mise pour gérer l’aménagement d’un territoire. Le coût des investissements structurels et les implications de toute action sont dorénavant trop importants pour fonctionner en solo.
Par voie de conséquence, la mise en place d’une autorité supérieure (la communauté de communes) élaborant et suivant un schéma directeur intelligent, cohérent et prospectif, est une nécessité évidente !!!
Faites vous aussi passer le message auprès de votre entourage de la nécessité de changer de façon de penser la politique locale. Ce n'est plus Cogolin face à Grimaud ou Saint-Tropez, etc. C'est la communauté de communes du Golfe face aux communautés de communes voisines et c’est La région PACA face aux autres régions…
On aime pas un collier pour une perle de celui-ci. C'est l'ensemble des perles qui font l'éclat du collier, qui en font un joyau plus beau qu’un autre.

- Dans le SCOT:

Le projet d'aménagement et de développement durable fixe les objectifs des politiques publiques d'urbanisme en matière d'habitat, de développement économique, de loisirs, de déplacements des personnes et des marchandises, de stationnement des véhicules et de régulation du trafic automobile.

1. Les enjeux du territoire.

Le diagnostic du SCoT des cantons de Grimaud et de Saint-Tropez a, tout d'abord, mis en évidence les principales caractéristiques du territoire.

1.1. Un environnement remarquable mais fragile.
Un territoire cohérent mais contraint.
Le périmètre du SCoT délimite un territoire privilégié, intégré et cohérent.


La qualité du cadre de vie repose sur des espaces naturels largement préservés et un riche patrimoine architectural et humain.

La qualité de ce cadre de vie peut être qualifiée de remarquable et constitue la première ressource économique du territoire, en lui conférant son exceptionnelle attractivité touristique et résidentielle.

Pour autant, les pressions qui s'exercent sur ce territoire font peser sur lui des risques de dégradation, du fait d'une urbanisation mal maîtrisée, et en raison d'une sur fréquentation saisonnière et de risques de banalisation.
A ces éléments de fragilité : sur fréquentation saisonnière et saturation des équipements, s'ajoutent les risques d'incendies, d'inondations, etc, ainsi que la superposition de multiples réglementations, loi Littoral, biotopes et espaces naturels sensibles, etc, qui en font un espace fortement contraint.

JANUS :

Je vous le répète, ces documents sont d’une cohérence implacable. Ce sont nos dirigeants qui ne sont pas cohérents !
Lisez et relisez mes messages « le SCOT partie 1, 2, etc » et comparez ce qui est dit, analysé, conseillé, et ce que vous voyez et vivez, CQFD !

Un territoire fortement contraint :
Heureusement sinon ce serait un foutoir de bitume, béton, cages à lapins, j’en passe et pas des meilleurs ni meilleures…

Un territoire cohérent :
je ne suis pas franchement d’accord avec cette analyse. Je ne trouve pas tellement de cohérence au niveau transports, culturel et économie.
Je vous ferai part, en temps voulu, de ma cohérence dans ces trois domaines pour le Cogolin de demain. Tout maire de n’importe quel village et ville devrait mener une politique ayant des actions au service des habitants, de son tissu économique et culturel. Ces trois pôles sont le ciment du mieux-vivre ensemble et font la vie d’une commune.
Cogolinoise ou cogolinois qui me lisez, êtes vous persuadé que depuis deux mandats et demi, le maire satisfait à ce devoir que je viens d’énoncer ? Personnellement, je dirai si peu…
J’aurai l’occasion à maintes reprises de vous le démontrer !

La qualité du cadre de vie :
la qualité du cadre ne signifie pas la vie que l’on vit à l’intérieur de ce cadre ! C’est justement sur ce point que je vais me distinguer à l’approche de l’échéance, en vous dévoilant et expliquant comment on peut et doit mener une politique au service de l’habitant, de son tissu économique et culturel, et non pas une politique « spirale infernale » comme celle qui est menée depuis un demi siècle : afflux de population – construction immobilière pour avoir des impôts (plus que pour loger) – mais qui dit augmentation de population dit augmentation des besoins – plus de travaux pour répondre au besoins – besoin d’argent – augmentation de l’immobilier – Tiens, il me semble déjà avoir lu ça !
Et la vie, le travail, le divertissement, la convivialité, ça se trouve où là dedans ?...
Si la vie était si belle sous le soleil, pourquoi une telle disparité entre le niveau de ce qui vient profiter du soleil quelques semaines par an et ceux qui travaillent sous le soleil toute l’année ?...
Ne serait-il pas venu le temps d’inverser le sens des priorités ? Le touriste et l’autochtone sont complémentaires mais si les deux profitent du cadre de vie il faut mettre plus de vie au cadre pour l’autochtone. C’est en tout cas mon avis et le sens de ma démarche et de toutes les propositions que je vous proposerai en temps voulu : Un pour tous et tous pour un !

Il y a une autre manière de faire de la politique communale et intercommunale dorénavant et je suis fort aise que les experts du Plan d’Aménagement et de Développement Durable et du Schéma de Cohérence Territoriale le certifient aussi.
Je suis peut-être un idéaliste utopique mais ce sont les idéaux, les utopies, d’un moment qui sont devenu les évidences d’un autre moment.
Les dirigeants de cette transition – fin XX et début XXIème siècle – si bon gestionnaires soient-ils, ont perdu cet idéal pour leur ville. Ils ne savent que compter…
Pourquoi ne pas se recréer un idéal, tous ensemble. On appelle cela la démocratie participative. Peuple de Cogolin réveillez-vous ! Les idées ne manquent pas. Il faut nous recréer une dynamique porteuse d’espoir d’un mieux-vivre autour de projets réalistes élaborés en commun. Vous vivez à Cogolin. Vous savez ce dont vous avez besoin. Alors réveillez-vous et venez lire COGOLIN FORUM, nous avons quatre années pour tisser une nouvelle force de penser autrement Cogolin et sa vie pour y apporter un mieux-vivre, la rendre plus performante et plus attractive.

Une urbanisation mal maîtrisée :
ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les experts !!!
Vous ne pouvez que constater la cohérence de tous mes messages, constats, et interrogations. Gérer une commune et dorénavant une intercommunalité en terme d’immobilier est une erreur notoire. Pour preuve, les recommandations des deux documents en terme de capacité d’accueil.
JANUS vous le répète, même si l’immobilier restera toujours présent, il ne doit être qu’une part minime des objectifs communaux. La grande priorité est le mieux-vivre à Cogolin et dans le Golfe de Saint-Tropez, jadis Sambracite !
C’est pour cela que je crois le projet du Yotel idiot pour son orientation immobilière. Nous verrons le projet final et je ferai amende honorable si je me trompe mais je ne le pense pas. Les neurones de la gouvernance ont un influx financier et pas intercommunal, ni même socioprofessionnel et encore moins culturel (relisez certaines recommandations du SCOT et leur non respect pour en être persuadé et/ou persuadée).
Heureusement qu’il ont appelé le document Schéma de Cohérence. Quand on voit l’incohérence dont ils font preuve, ont se demande s’ils n’auraient pas mieux fait de l’appeler Schéma d’Incohérence pour avoir des actions enfin cohérentes !!!

- Dans le SCOT :

1.2. Une économie dynamique mais déséquilibrée.
Le diagnostic du SCoT a mis en évidence des éléments économiques favorables se traduisant par un taux d’activité élevé et le recul du chômage.


Pour autant, le territoire et ses populations sont pénalisés par le caractère exclusif d’une économie touristique encore trop fortement saisonnière.

L'existence d'une véritable mono-industrie touristique saisonnière comporte en elle-même deux types d'inconvénients :
elle soumet l'économie à de multiples aléas, climatique, économique, politique, et elle déforme les comportements au détriment des logiques d'investissement durable :
c'est une économie de "cueillette".


Par ailleurs, le développement économique est fortement pénalisé puisque les implantations nouvelles, les restructurations ou extensions d’entreprises sont rendues de plus en plus difficiles par l'insuffisance d’une offre foncière à un coût limité et en raison de la rareté des locaux d’activités.

Enfin les activités agricoles, viticoles et sylvicoles, sont bien implantées sur l'aire du SCoT, mais la pression de l'urbanisation constitue une menace qui se précise ; en raison du fort potentiel de développement que les activités agricoles possèdent, il convient de les consolider et les valoriser.

JANUS :

Je vous avais prévenu de la cohérence et pertinence de ces documents. Lorsque vous lisez cela et que vous avez un espace comme le Yotel qui va être brader pour de l'immobilier alors qu'il est stipulé, vous venez de le lire, qu'il y a une rareté de terrain pour le tissu économique : il faut vraiment être comme on dit dans le pays pour laisser passer une telle opportunité pour notre commune, à long terme selon JANUS, et non à court terme comme Mr le maire pense sa gestion…
Relisez "les idées de JANUS pour le Yotel dans l'immobilier en folie pour juger de la cohérence de mon "éventuelle" gestion de Cogolin si…
Yotel : préservation de l'espace boisé pour en faire un parc public. Un espace éco-quartier pour le côté immobilier. Un espace marchand pour le côté économique et emplois. Un espace culture avec musée et grande salle de spectacle et salles d'exposition et de conférence.

Un projet où l'habitant peut se promener, se cultiver, habiter, acheter et travailler… CQFD!
Il faut croire que Mr le maire n'est pas du tout dans cette façon de penser Cogolin puisqu'il n'a même pas retenu mon projet que je lui ai envoyé en décembre 2009.

Vous constatez l'inaptitude à répondre aux problématiques futures annoncées par les experts.
Par exemple, si en 2014, le vent du changement d'orientation politique venait à se concrétiser, la mairie de Cogolin créera un Service de développement Economique (SDE) afin d'aider à prendre en compte les différents problèmes du tissu économique local et d'organiser des tables rondes afin d'y trouver des solutions où la collectivité y trouve son compte et par là-même chacun des acteurs économiques… C'est ça, faire de la politique pour JANUS.

Une démocratie participative pour coller au terrain, l'intérêt personnel au service de la collectivité et réciproquement, une dynamique prospective qui investit dans le potentiel humain.
JANUS vous détaillera en temps voulu ses propositions pour être plus proches des cogolinois afin d'aller tous ensemble plus loin…
Rassurez-vous, on peut faire mieux avec un même budget. Il suffit d'une équipe qui réfléchit et s'implique, non pas pour elle mais pour Cogolin.

- Dans le SCOT :

1.3. Une pression démographique constante.
La part croissante des résidences secondaires.
la croissance démographique du territoire a été spectaculaire depuis les années 70.


La prise en compte de la population réelle du territoire, qui peut être estimée actuellement entre 120 et 140 000 habitants (avec une pointe » en été de 300 000 personnes), donne cependant une toute autre vision.
En outre les évolutions sociologiques à l'oeuvre, l'allongement de la durée de la vie, la réduction du temps de travail, les préretraites, le fractionnement et la multiplication des séjours touristiques, conduisent à envisager des perspectives de croissance de la population réelle beaucoup plus importantes que celles de la population recensée, du fait de la croissance de la fréquentation des résidences secondaires et touristiques.


Parallèlement les 12 communes du SCoT ont connu une augmentation spectaculaire de leur parc de logements depuis les années 70.

Entre 1990 et 1999, cette croissance (+25%), a été deux fois plus forte que celle de la population recensée (+12,5%).

Dans le même temps, la part des résidences principales s’est encore réduite :

36,62 % en 1999 contre 37,65 % en 1990.

Corrélativement, le marché immobilier s’est fortement tendu avec une pénurie réelle de l’offre locative et un déficit marqué du logement social, dans un parc HLM saturé.

Dans ces conditions, les jeunes ménages, les familles monoparentales et les personnes âgées disposant de faibles revenus, n'ont plus la possibilité de se loger.

Cette situation est un facteur de déséquilibre sociologique mais, plus encore, elle est un frein au développement économique, les entreprises ne pouvant recruter des collaborateurs permanents ou saisonniers, et elle sert d'argument au départ des administrations d'Etat.

JANUS :

Qui délivre le permis de construire?...
Habitant ou habitante du Golfe de Sambracite, cogolinoise ou cogolinoise, prenez vous conscience que ceux qui sont en place ont signé un tel document, sans sourciller qu'ils étaient pour partie responsable de cet état de fait.
Pour preuve de sans sourciller, le projet du Yotel… Croyez-vous qu'il va y avoir beaucoup de jeunes, couples ou des personnes à revenu moyen qui vont pouvoir acheter une habitation du parc immobilier qui pointe son nez?... Eh oui; c'est votre maire qui fait preuve de bonnes résolutions en cautionnant un tel document mais fait le contraire dans ses décisions municipales.
Il est effarant de lire de tels chiffres. Un parc immobilier qui se développe démesurément par rapport à l'augmentation de la population sédentaire. Donc, des résidences secondaires, d'où une spéculation immobilière outrancière en terme de plus value et/ou en terme de placement locatif saisonnier.
Cela rapporte et fait marcher le business… crie certains.
Tintin! La plupart des propriétaires de grosses villas et/ou des agences les gérant, sont en dehors des limites du territoire duSCOT.
Résultat de l'opération : Le fric des transactions est dépensé dans d'autres communes que celles du SCOT. Idem pour toutes les taxes et impôts, hormis la taxe foncière.
Quant aux retombées des locataires sur le commerce local, elles sont minimes et ne profitent qu'à certains. Minimes, pas forcément en terme de volume financier mais en terme de retombées positives par rapport à l'ensemble de la population.
Vous comprenez mieux ce que je veux dire après avoir lu cette analyse des experts.

Peuple cogolinois et du Golfe, réveillez-vous! Les gouvernances vous ont amadoués de leurs boniments.
Vos dirigeants se doivent d'être au service de votre bien-être citoyen et non au service des touristes. N'inversons pas l'ordre des choses. Le bien-être des touriste découle du bien-être des citoyens cogolinois.
Je vous l'ai déjà dit dans d'autres messages. La crise est bien plus profonde qu'on veut nous le faire croire. La Grèce est la première foudroyée mais elle ne sera pas la dernière et la cascade de problèmes qui se profilent à l'horizon me permet de dire que la première crise a sonné le glas d'une époque sociétale.
Le tourisme va changer. La population va changer. De nouveaux métiers vont avoir le vent en poupe. Le panel culturel et de divertissement va devoir augmenter et être très réactif.
Je vous expliquerai cela en temps voulu. Des fois que Mr le Maire me lise, histoire de prendre mes idées comme il a pris celle énoncées sur le programme de la vraie opposition lors des élections de 2008. Oh que ce n'est pas beau de copier…

suite de ma lecture commentée du PADD du territoire du SCOT des cantons de Grimaud et de Saint-Tropez dans : le SCOT partie 8 suite 2

JANUS

 

 

page précédente page précédente

Informations


16/08/2017





vous cherchez un sujet ou thème
tapez les mots clés ou une phrase
pour votre recherche...


rejoignez-nous sur facebook Rejoignez nous sur facebook
Partager




© Cogolin Forum, tous droits réservés - Reproduction interdite. Un bug sur le site, merci de nous le signaler ici