Cogolin Forum

Mise au point, partie 2 :

avertissement :
Il vous faut lire la partie 1 pour comprendre le pourquoi de cette mise au point…

PADD signifie Plan d’Aménagement et de Développement Durable



extrait du PADD : Positionner la commune au coeur des dynamiques du Golfe de Saint-Tropez et favoriser le développement économique

Des activités diversifiées formant un pôle économique majeur

- Requalifier les Zones d’Activités dans une démarche qualitative
- Orienter le flux de touristes vers l’intérieur des terres
- Favoriser l’implantation d’entreprises à forte valeur ajoutée
- Développer les activités de loisirs intersaison
- Développer des structures d’accueil pour les groupes
- Développer la création d’emplois
- Dynamiser et diversifier l’agriculture


JANUS :
Cela ne s’invente pas !...
Après un bilan-diagnostic de notre commune, ces recommandations ont été faites par des experts extérieurs à Cogolin, surprenant, non ?
Or, voici ce en quoi  la gouvernance actuelle a œuvré depuis 16 ans :

- Créer des zones d’activités et ensuite, chers amis chefs d’entreprise, débrouillez-vous,  pour ne pas employer une autre expression :
est-ce réellement une action créatrice d’emplois ?
- Créer des zones d’activités en périphérie pendant qu’on laisse péricliter le centre-ville  commerçant :
est-ce réellement s’occuper du développement économique de la commune ?
- Faire une belle avenue, semi-piétonne, sans y associer un grand parking public à proximité, pendant que se prépare non loin la création d’une zone commerciale décentrée, jouxtant une grande surface qui, elle, est dotée d’un vaste parking… privé celui-là :
est-ce réellement une démarche cohérente de développement économique ?
- Créer des zones d’activités pour en fait, ne récolter que l’impôt foncier et la Contribution Economique Territoriale :
est-ce réellement aider au développement économique et est-ce réellement une action créatrice d’emplois ?

Si vous pensez oui comme la gouvernance, soit, mais sachez que JANUS pense autrement ! Tout ça n'est qu'à court terme, sans lien, sans liant, sans volonté d'un développement planifié, dynamique et dynamisé, interrelationnel.
En effet, une entreprise ne tourne et ne se développe que si elle a un marché porteur, une clientèle importante, un carnet de commandes rempli !!!
Une entreprise n’embauche que si elle ne peut plus répondre à une grosse demande. Donc, comment provoquer cette dernière? C'est une des clés de JANUS pour le développement économique de Cogolin.

Donc, pour JANUS, œuvrer pour le développement économique et social de Cogolin ne consiste pas en une politique économique communale inerte, statique, passive, comme celle de la gouvernance actuelle.
Selon moi, œuvrer pour le développement économique et social de Cogolin, c’est au-delà du foncier d’entreprise et de la création d’activités professionnelles. C'est  mettre en place une politique économique communale et bientôt intercommunale, volontariste, cohérente, planifiée, interrelationnelle, promotionnelle, prospective, qui…
Vous comprenez que je ne vais pas mâcher le travail de Mr le gérant de Cogolin. Vous aurez les détails en temps voulu…
Vous jugerez par vous-même des dégâts de sa conception du développement économique car créer une entreprise n’est pas tout. Encore faut-il qu’elle vive et par les temps qui courent, plutôt survive. Et là, j'estime que le gérant de Cogolin pèche par défaut, CQFD !


Orientation 3 Protéger, préserver mais aussi valoriser les composantes naturelles du territoire cogolinois

Un fonctionnement urbain qui pâtit de difficultés de circulations vers et au sein de la commune

- Requalifier la voirie à l’échelle du Golfe
- Améliorer l’accès aux zones d’activités
- Valoriser les entrées de ville
- Aménager des parkings
- Favoriser les modes doux
- Créer ou agrandir les équipements scolaires
- Adapter les structures pour personnes âgées
- Aménager la RN98 en boulevard urbain

JANUS :
Elle n’est pas belle la vie… Quand l'info passe, ça change le regard que l'on peut avoir sur les personnes et leurs actes.

Fort(e) de cela, ne soyez plus dupe du discours dit ou sous-entendu de Mr le gérant de  Cogolin. Il fait, pour cause, puisqu'il est aux commandes mais il y aurait une autre personne à son poste, elle en ferait tout autant! Comme vous venez de le lire, ce qu'il fait est fortement conseillé, comme dans toutes les communes de France, par les instances supérieures de l'état. Le maire a le choix du moment, du budget, de la forme, mais la trame fait partie d'une loi nationale.
Il faut donc rendre à César, son rôle de gestionnaire élu et non de César! Pour preuve, demandez-lui ses ambitions pour Cogolin et non pour lui. Demandez-lui au-delà de sa capacité, je lui accorde, à être un dévoué "employé gestionnaire" au service de l'état quelles sont ses idées, projets, propositions, pour concilier cadre de vie, développement économique et social, et art de vivre à Cogolin au-delà de la gestion du quotidien basique de toute commune de France et de Navarre…
Être "exécutant" de l'état, c'est faire son boulot. Être maire, c'est réfléchir à demain voire après-demain, c'est voir au-delà des affaires courantes d'une commune, c'est innover, c'est replacer le citoyen au centre de l'action politique communale, c'est penser à la ville que l'on gère et non pas à sa réélection, etc.

 Ceci pour vous dire, vous avez pu le lire plus haut, que si la forme lui appartient, le fond non!

Faites passer le message parce que beaucoup de cogolinois ont une opinion faussée sur l'action de la gouvernance actuelle par manque d'information.
JANUS ne vous raconte pas de sornettes. Je vous donne des extraits du document officiel PADD DE COGOLIN.

Afin de maintenir une qualité du cadre de vie, le développement urbain doit faire l'objet de mesures spécifiques visant à renforcer les liens entre le centre et ces quartiers.
En effet, le quartier de Cogolin-Plage est isolé du centre urbain géographiquement, puisque localisé à l’extrême nord-est de la commune, mais la saturation régulière des réseaux routiers accentue ce phénomène. Cet isolement est également présent entre les entités du littoral elles-mêmes. Des liaisons entre le centre urbain et le littoral par l’intermédiaire de pistes cyclables ou pédestres pourraient participer de ce décloisonnement.

L’évolution de la commune devant être maîtrisée, le développement de l’urbanisation ne se réaliser que sur quelques secteurs en périphérie de la commune, à proximité immédiate des réseaux ou déjà équipés. De plus, afin de favoriser la production de logements tout en économisant l’espace, et afin d’éviter la prolifération de l’habitat insalubre, des mesures à destination des propriétaires de logements vacants seront proposées dans le cadre d’une opération de type Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH).

Cette première orientation du PADD se décline suivant 3 objectifs.

ACCOMPAGNER LE DÉVELOPPEMENT URBAIN
1. Renforcer les zones urbaines existantes
2. Etablir des coutures urbaines
3. Proposer de nouveaux pôles urbains

1.1.1. Renforcer les zones urbaines existantes

1. Réhabiliter le centre ancien
Le centre-ville de Cogolin accueille encore régulièrement de nouveaux commerces ou de nouvelles activités, ce qui maintien son dynamisme.
Encore faut-il que le caractère résidentiel du centre soit conservé. Les bâtiments anciens ne doivent pas être dépeuplés au motif de logements inadaptés à la vie moderne. C’est dans ce cadre qu’intervient une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH).
D’ores et déjà, la commune participe au « Plan de cohésion sociale » de l’Etat, qui a pour objectif d’augmenter le nombre de logements proposés sur le marché et de réhabiliter les logements locatifs privés.

JANUS:
Ceci est une autre confirmation du point précédent.
Mis à part que dans l’immobilier, le choix est un secret de polichinelle qui se constate mais ne se dit pas…


Le diagnostic territorial a mis en relief les dysfonctionnements du secteur de la Foux :

- Une absence de mise en valeur de la zone ;
- Une opacité vis-à-vis du littoral ;
- Une absence de liens structurant ;
- Une localisation à l’extrémité de trois communes ;
- Un réseau routier convergeant et saturé ;
- ….
Dans ces conditions, il est nécessaire de rechercher des améliorations fonctionnelles.
1.1.2. Etablir des coutures urbaines

1. Relier les points de sociabilité entre eux
Il s’agit d’interventions publiques articulant à la fois la réalisation de projets structurants, tels que les actions sur le réseau routiers et les différents carrefours avec des réalisations de type espaces verts et liaisons piétonnes.
Les secteurs concernés sont la rue Carnot, la rue marceau, le secteur Subeiran ; la ZAC des Anches, …
2. Créer des liaisons interquartiers
En partenariat avec le Conseil Général, il s’agit de réaliser des liaisons interquartiers, notamment dans le secteur de la Foux / Cogolin-Plage, par la réalisation d’itinéraires piétons et cyclables.

JANUS :
La matière grise de Mr le, pardon, la matière grise de messieurs les experts du PADD a de bonnes idées. Entre parenthèses, que retrouve-t-on dans le « cahier des charges » du projet du Yotel ?  Sans commentaire !

1.1.3. Proposer de nouveaux pôles urbains

1. Créer des espaces de centralité secondaires
Le POS précédent est à l’origine de la constitution morcelée du tissu urbain.
Par la réalisation d’équipements publics, il convient de dynamiser les quartiers dont on peut penser qu’à terme, ils se complèteront par l’installation de quelques commerces.

2. Adapter les équipements aux nouveaux besoins
La saturation des équipements scolaires notamment est le résultat de la croissance démographique de Cogolin, mais c’est également une preuve de dynamisme.
3. Anticiper les besoins futurs
La population de Cogolin est aujourd’hui essentiellement jeune et active. Cependant, la part des personnes de plus de 60 ans n’est pas négligeable et prendra de plus en plus d’ampleur. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de prévoir des équipements d’accueil pour cette catégorie de population.  

JANUS:
Je vous laisse juge de l'action et/ou inaction de la gouvernance en place… Il est tout de même dommage qu'il faille des experts pour expliquer ces évidences si évidentes… Ceci pour dire que depuis le précédent mandat, la gouvernance aurait pu et dû engager des actions en ce sens. Que de retard laisse-t-on s'installer pour se retrouver d'ici peu le nez dans…

4. Réaliser de nouveaux parcs de stationnement

Afin de limiter les conflits d'usages et encourager les déplacements doux et les transports collectifs (notamment sur la RD 98a requalifiée en boulevard urbain), il apparaît nécessaire de réaliser de nouveaux espaces de stationnement.
Certains projets étant en effet, conditionnés par de grands projets de voirie à l’étude. En effet, l’aménagement projeté de la zone de Négresse est extrêmement lié au projet d’amélioration du chemin rural dit de « la Mort du Luc ».

De même, le contournement du centre-ville par la RD 558 qui permettra son désengorgement, autorisera alors un nouveau plan de circulation et de stationnement adaptés à la nouvelle fréquentation automobile. Celui-ci accompagnera la mise en valeur du centre ancien afin de promouvoir le tourisme urbain.

JANUS:
Bingo ! C'est édifiant comme cette lecture du PADD fait comprendre beaucoup de choses!
L’amélioration du chemin rural dit de  «  La Mort du Luc », ça ne vous dit rien… Ne fait-on pas des travaux qui d'ailleurs, par une erreur indigne d'une gouvernance en place depuis deux mandats et demi a coûté plus de temps et plus d'argent (merci les impôts).

Je trouve qu'il n'est pas du tout normal que ce soit JANUS qui vous informe du devenir de Cogolin plutôt que le maire que vous avez remis en poste.  Je vous laisse juge de cette incohérence et de cette façon de se comporter vis-à-vis de la population!
Vous comprenez à la lueur de ce que je vous dévoile que le gérant actuel de Cogolin n’a pas forcément eu l’idée, loin s’en faut,  de tout ce qu’il a fait à Cogolin !  Un autre gérant s’occuperait tout autant de Cogolin car il y a une trame imposée à suivre pour ce qui est du fond.
La différence dans la forme entre Mr le gérant de Cogolin et JANUS réside déjà en ce sens que je vous expliquerai et vous ferai participer à ce qu’est un plan concerté d’un réel développement économique et ne vous mettrai pas devant le fait accompli comme s’y applique la gouvernance…



Positionner la commune au coeur des dynamiques du Golfe de Saint-Tropez et favoriser le développement économique


Reconquérir les espaces urbains délaissés pour affirmer la position stratégique de la commune

- Valoriser les entrées de ville
- Requalifier la voirie
Développer de nouvelles activités économiques
- Requalifier les zones d’activités
- Qualifier le secteur de Négresse
- Qualifier le secteur de Grand-Pont
- Assurer le développement de Cogolin-Plage
Diversifier l’offre touristique en profitant d’un potentiel varié
- Développer le tourisme urbain
- Lutter contre la saisonnalité
- Confirmer la vocation économique du secteur Cogolin-Plage / la Foux

JANUS:

Vous avez là les points forts de la futur campagne électorale. Aucun candidat ne fera preuve d'originalité quant à ces objectifs. La différence pour laquelle vous voterez se fera dans comment, sous quelle forme, atteindre ces objectifs.

J’espère arriver à briser la gloriolle que vous pourriez avoir mis à l’action du gérant de Cogolin car encore une fois, Mr le gérant de Cogolin n'a rien inventé! Tout est inscrit…
Donc, en 2014, tout postulant élu par la majorité des électeurs suivra les mêmes directions, les mêmes orientations.
Alors pourquoi changer de gérant, allez-vous me dire.
Tout simplement parce qu'il y a le fond et la forme. Il faut voir, comprendre, au-delà des lignes directrices. Il faut avoir un projet de ville à moyen et long terme et non pas avoir que des actions sporadiques  qui conduisent à des incohérences pénalisantes.

JANUS vous expliquera par A + B au fil de ses chroniques économiques diluées dans le temps pourquoi malgré des objectifs identiques, il est primordial de changer de gouvernance !
En effet, il y a la gouvernance actuelle qui s’ingénie à simplement faire (le fond) et il y a celle que j’espère vous mettrez en place en 2014, qui organisera ces objectifs, les reliera, les mutualisera (la forme), pour les intégrer dans un plan de développement économico-social au long terme, cohérent, dynamique et solidaire. 

Relisez la liste d'objectifs du PADD ci-dessus  cités et nous ferons le bilan lors de la campagne de 2014.
Je vous expliquerai la différence entre  ce qui a été fait par la gouvernance en place et mon projet pour Cogolin. Malgré les mêmes lignes directrices, ce sera la même différence que la roue de Mr le gérant de Cogolin qui tourne autour d'un axe fixe et la roue de JANUS qui tourne autour d'un axe lui-même mobil(principe de tout véhicule roulant). 
A vous de choisir le sur place ou pouvoir rouler vers mieux vivre ensemble à Cogolin demain!!!


Protéger, préserver mais aussi valoriser les composantes naturelles du territoire cogolinois


Protéger et gérer le milieu naturel

- La suppression des zones NB
- L’évolution et la préservation des espaces naturels
Soutenir l’activité agricole
- La valorisation du potentiel viticole
- L’action foncière à destination des agriculteurs
- L’exploitation de l'existant

JANUS:
"- La valorisation du potentiel viticole" Il semblerait que Mr le gérant a compris autrement ce message. A mon avis, il a du comprendre Grimaud au lieu de Cogolin…
Je ne vais pas polémiquer sur ça car j'aurais fait de même. Par contre, je ferai ce que Mr le gérant de Cogolin ne fait pas. Toujours avec ce même conseil. Comme je l'ai dit plus haut, il y a plusieurs routes pour arriver à une destination… Il ne suffit que d'un peu d'imagination, une volonté de vouloir aider son tissu agricole et d'un peu de "sueur" pour lancer des opérations innovantes!

CONCLUSION DE JANUS :

Je ne cesserai de vous mettre en garde contre l'attitude de la gouvernance actuelle de tirer le drap à elle.
Comme vous avez pu le constater, la majorité de choses faites ou à faire sont en fait des lignes directrices recommandées par les experts extérieurs qui ont réalisé le PADD DE COGOLIN.
Je ne vais pas jeter la pierre à la gouvernance en place de les faire puisque quiconque aussi les aurait faites.
Je tiens par contre à éveiller votre attention au fait qu'il y a une autre manière de les faire, plus planifiée, plus cohérente, plus coordonnée, apportant plus de retombées, etc.
Il faut mettre aujourd’hui la première brique de la maison de demain et ça, Mr le gérant de Cogolin l'a oublié dans son rôle de "fonctionnaire" de l'état.
Je sais ce que vous allez me rétorquer. Eh bien, NON, tout ce que le gérant de Cogolin a fait ou fait encore, ne sont que des briques posées les unes après les autres, une juxtaposition d’actions et réalisations,  mais sans schéma cohérent et coordonné de développement économique et social.
En effet, pour construire la maison du mieux vivre ensemble à Cogolin demain, il faut du lien et du liant entre toutes les briques posées et c’est ce qui manque dans la politique de la gouvernance depuis plus de deux mandats !
N'en prenez pour preuve que le projet du Yotel! Relisez le message "les idées de JANUS pour le Yotel" et comparez avec ce que le maire prépare.
Vous comprendrez l'image des briques juxtaposées sans lien et liant et la construction du mur du développement économique de la « maison » communal. Cette métaphore illustre ce qui manque à la gouvernance en place.

Dans le projet du maire, peu de retombées si ce n'est fiscales. Dans le projet de JANUS, au-delà du fiscal, il y a le culturel, l'environnemental durable, l'emploi, le social, l'économique, l'aura au-delà du Golfe pour attirer la population régionale tout au long de l’année, etc.
C'est cela être maire et non pas compter pour compter. Une ville compte sur un maire et non pas que sur un maire qui compte… CQFD! 
Lisez et relisez les deux messages « Mise au point », et au vu des recommandations des experts du PADD DE COGOLIN, relativisez votre opinion sur les actions et travaux engagés par le gérant actuel de Cogolin.
Être un bon « employé gestionnaire » au service de l’état ne signifie pas avoir systématiquement une aura de Maire. J’espère que cette lecture vous aura ouvert les yeux…

Comme je vous l’ai déjà dit, être maire c’est voir au-delà du simple bilan comptable.
Ce n’est pas que faire des choses pour les faire. C’est faire dans un but, pour des retombées, en prévision de… C’est…

Nous en reparlerons en temps voulu, il est trop tôt. Je ne vais tout de même pas donner à la gouvernance actuelle les idées qu’elle n’a pas eues jusqu’à présent !!!


L’Impertinent JANUS

 

page précédente page précédente

Informations


17/10/2017





vous cherchez un sujet ou thème
tapez les mots clés ou une phrase
pour votre recherche...


rejoignez-nous sur facebook Rejoignez nous sur facebook
Partager




© Cogolin Forum, tous droits réservés - Reproduction interdite. Un bug sur le site, merci de nous le signaler ici