Cogolin Forum

Utopie ou réalité?

Il y a ceux qui possèdent et qui imposent et il y a ceux qui sont démunis et qui se soumettent. C'est le principe de la lutte des classes qui classe et déclasse! Les questions de concurrence, de monopole, de lutte des classes ou de régulation s'appliquent aussi dans tous les domaines des interactions humaines. Plutôt que de dépenser de l'énergie à être contre, à penser ne pas avoir besoin des autres, n'aurait-on pas avantage à utiliser cette énergie pour chercher et trouver comment faire mieux ensemble ? Aujourd'hui, on peut créer de la valeur avec autre chose que des usines ou du capital. La production peut être sa propre créativité associée à l'informatique. C'est l’ère de l'économie de la connaissance. Chacun et chacune, avec ou sans diplôme a ses propres compétences et peut devenir une personne hors normes, talentueuse et brillante. Seulement, à cause d'un conservatisme frileux et des peurs qu'il engendre, plus que d'un manque de compétence, la créativité découlant de telle ou telle passion ne s'exprime pas ou si peu. Quel rapport avec une commune? Allez-vous me demander. Gérer une commune implique de faire des choix. Or gérer c'est aussi et surtout anticiper. Il est donc primordial de faire des choix qui présagent d'un mode de vie dans un futur proche et lointain que l'on ne connaît pas mais dont on discerne les probables contours. Il faut donc faire le choix d'une nouvelle façon d ’organiser la vie de la commune tout en invitant les habitants à penser autrement la vie de la ville, la vie dans la ville.
Les influences géopolitiques changes. Le monde écolo-socio-techno-économique change De fait, la société tourne la page à une époque et en construit une nouvelle au fil de l'eau.
Les nouvelles technologies, le côté irréversible du réchauffement de la planète et ses conséquences, les nouveaux modes de communication et de commercer, le vieillissement de la population, la baisse du pouvoir d’achat font que l’on doit penser la ville autrement. Une gouvernance perspicace doit préparer le mieux vivre ensemble de demain. La jeunesse d’aujourd’hui sera le monde adulte de demain. Les adultes d’aujourd’hui seront les seniors de demain. Comment vivre et me déplacer si je n’ai pas ou plus les moyens physiques ou financiers de le faire ? Quels sont et seront mes besoins de convivialité, de me distraire, de travailler ?
JANUS estime qu’une gouvernance perspicace doit tisser les passerelles qui permettent l’interactivité et la synergie entre les différents domaines de la vie communale et entre les différents acteurs de la vie communale.
Une gouvernance perspicace doit casser les cloisons pour susciter l’émulation et la compréhension de l’intérêt commun de dynamiser l’essor de la ville.
Cela ne se fait pas en un jour. Cela ne se fait pas en imposant mais en expliquant. Expliquer n’est pas dire ce que l’on compte faire mais pourquoi on le fait et quelles en sont les retombées directes et indirectes pour les uns et les autres. Soyez un tantinet curieux sur le fonctionnement de l’office de tourisme de Saint-Tropez et sur sa politique de communication et vous comprendrez que l’on a encore énormément à faire. Nous n’avons pas les mêmes moyens allez-vous me rétorquer. Oui et non car la subvention de la ville n’entre que pour 30 % du budget total de la société de l’office du tourisme. Ils ont su trouver d’autres sources de revenus. Ceci pour dire qu’il faut une remise en question de la façon de penser la gestion communale. Il est temps de tourner la page et de considérer autrement la gestion de la ville. Même si nous n’avons pas la renommée de notre voisine nous en avons la proximité mais nous ne savons pas en profiter. Même si nous n’avons pas les mêmes moyens, nous pouvons user des mêmes principes, à notre niveau, à notre échelle, tout est relatif. Si l’intercommunalité avait pris forme il y a quelques années, un esprit intercommunal aurait déjà pu se forger pour faciliter l’interactivité plutôt que la contradiction. Chacun fait sa petite tambouille dans son coin sans comprendre ou accepter que la réunion des divers ingrédients pourrait réaliser un met délicieux plus porteur de valeurs, d’émulation, de cohésion.
Il existe de nombreuses opportunités de proximité, d’évènements, de moyens, inexploités ou si peu qui font que Cogolin stagne alors que leur exploitation donnerait un coup de fouet à la vie touristique et économique de notre cité. JANUS pense que l’investissement doit changer son orientation. Il doit donner la priorité au dynamisme économique. A quoi sert d’augmenter le nombre de logements donc d’habitants si tout le monde ne descend pas de sa voiture, de son foyer pour se promener dans les rues, pour se distraire, pour participer à la vie culturelle, pour consommer, etc, dans Cogolin ou pire pour aller dépenser dans d’autres communes. Si nous n’inversons pas la façon de penser nous fonçons dans le mur. Plus d’habitants = plus de besoins = plus de travaux et de services = plus de dépenses = plus d’entrées d’argent = plus d’impôts = plus de logements = boum ! Pourquoi ? Parce que c’est sans fin et arrivera un moment où nous serons confrontés à l’impossibilité, à la saturation. Nous n’avons pas l’espace ni la configuration d’être une grande ville. Trop d’habitants sera une catastrophe. La nécessité de l’avenir sera de réorienter l’investissement dans le mieux vivre ensemble, dans le dynamisme économique et ses retombées en terme d’emploi, en terme de services à la personne, en terme de distraction.
C’est ce que je vous expliquerai au fur et à mesure du temps qui nous rapprochera du jour où il vous faudra faire un choix : redonner six ans à dix-neuf ans de gestion ringarde ou donner six années pour un nouvel élan, une autre façon de penser la ville et la vie dans la ville, coller à son temps pour innover, pour « mieux vivre ensemble à Cogolin demain » !

JANUS

page précédente page précédente

Informations


27/06/2017





vous cherchez un sujet ou thème
tapez les mots clés ou une phrase
pour votre recherche...


rejoignez-nous sur facebook Rejoignez nous sur facebook
Partager




© Cogolin Forum, tous droits réservés - Reproduction interdite. Un bug sur le site, merci de nous le signaler ici