Cogolin Forum

La gouvernance refuse de voir demain

Vous l’aurez compris, à travers tous les messages que vous lisez sur COGOLINFORUM, JANUS dénonce les faux-semblants DE l’action de la gouvernance actuelle de Cogolin.
La relative bonne gestion de la commune qu’il faut reconnaître ne dois pas faire oublier l’absence d’une vision moderne de Cogolin. La gestion demeure classique. On augmente inconsidérablement le nombre d’habitations donc la population pour augmenter les recettes fiscales. On augmente le nombre d’entreprises dans des zones extra-muros. On améliore (par force) la voirie, éclairage, sens de circulation, etc. Tout cela peut vous paraître bien au demeurant. Seulement, allez au-delà de ce que vous percevez dans l’instant.
Croyez-vous que la gouvernance actuelle se préoccupe des conséquences qu’engendre une telle gestion communale ?
Croyez-vous que la gouvernance actuelle prend en considération le monde qui change et l’impact que va avoir ce changement sur la vie des résidents cogolinois, sur la vie des touristes ?
Croyez-vous que la gouvernance actuelle, que vous avez mise au pouvoir trois fois, a un réel projet au long terme pour Cogolin ?
Croyez-vous qu’au-delà de la gestion du quotidien, la gouvernance actuelle a un projet cohérent, dynamique, fédérateur et identitaire ?

La réponse de JANUS est non parce que si c’était le cas, en trois mandats nous aurions pu nous rendre compte de la stratégie du développement socio-économique s’il y en avait eu réellement une. Or, nous ne constatons que : chacun pour soi. Bien sûr, il y a des zones d’activités, des grandes surfaces mais aussi un délaissement du centre-ville et des commerces de proximité. Ce ne sont pas que de beaux et grands trottoirs qui attirent le chaland… CQFD !
Il n’y a pas de lien et de liant entre les différentes actions et réalisations de la gouvernance actuelle de Cogolin. Elle gère ainsi : je vous donne une autorisation de vous implanter à Cogolin, point barre. Le reste est votre problème. Démerdez-vous ! C’est d’ailleurs la même idiotie qui prévaut aussi au niveau national et qui a participé au résultat pitoyable que l’on vit aujourd’hui. 

Plusieurs communes ont des actions « utilement sociales » que la gouvernance de Cogolin ne prend malheureusement pas en considération, du moins jusqu’à présent. JANUS vous dévoilera son grand projet en temps voulu. Je ne tiens pour l’instant qu’à vous démontrer qu’un projet au long terme pour une ville se pense et se construit. Pourquoi est-il nécessaire de le faire – comment le réaliser – quels en sont les avantages et inconvénients – quelles en sont les diverses retombées bénéfiques pour la ville, sa population et son tissu économique.
Je ne pense pas que la gouvernance actuelle se pose ce genre de question eu égard à ce que l’on constate année après année.

Ce manque de volonté à avoir une ambition pour Cogolin et pour l’intercommunalité de demain crée une inertie qui porte tort à Cogolin et à son reflet. Nous aurions tous à y gagner et non pas à galérer chacun de son côté. Prenons l’exemple du corso de 2012. Une gestion à l’ancienne ! Une fête sympa, soit. Du monde, soit. Comme d’habitude, le dimanche après-midi, soi. Et après ?...Quelles sont les retombées directes et indirectes de cette manifestations. Quelle exploitation en fait la gouvernance dans le temps présent et pour l’avenir ? Il y a pourtant toute une stratégie à forte retombées socio-économiques à utiliser et à mettre en œuvre dans ce genre de festivités mais la gouvernance actuelle est trop archaïque pour en comprendre l’importance et la nécessité !
Le prochain message de JANUS vous démontrera que son projet apportera une valeur ajoutée à Cogolin et à son reflet. Rappelez-vous l’image de la roue pour comprendre l’esprit qui sous-tend le projet de JANUS pour Cogolin. Du centre partent tous les rayonnements. C’est vers le centre que convergent tous les rayons. Mais c’est grâce à ce centre que la roue tourne et fait avancer. Or Cogolin est au centre du Golfe… CQFD !

À l’image du corso, la saison. Analysons le contexte. Une épargne jamais aussi élevée depuis plus de trente ans. Les gens ayant peur du lendemain dépensent moins. Un prix des carburants en augmentation constante et qui ne cessera de grimper au fil des ans. Tout le budget carburant est autant d’argent dépensé en moins pour les autres achats des ménages. Les incertitudes d’un monde qui se cherche, une Chine qui n’est plus aussi glorieuse (un message à venir vous expliquera pourquoi), font que plus de monde ne signifie pas plus de recettes !

Il est fort à parier que même s’il y a plus de touristes, ils ne seront pas dépensiers pour autant. Ils resteront dans leur camping, iront sur les plages publiques, mangeront leur pique-nique, se promèneront en soirée plutôt que de passer une soirée dans tel ou tel établissement, achèteront le minimum vital dans les grandes enseignes de la distribution, mangeront des pizzas dans un resto, etc. JANUS pense sincèrement que plus de monde ne sera pas synonyme de bonne saison. Nous aurons les inconvénients du surnombre mais pas les avantages. Or le tourisme n’est pas philanthropique, il est avant tout un des domaines de l’économie et le premier dans le golfe… Cherchez l’erreur !

Je n’ai pas perdu le fil. Les deux exemples sus cités sont des preuves du manque de cohérence, d’analyse, de suivi, d’anticipation, de communication, de l’équipe en place. JANUS l’a déjà dit dans un autre message. Nous ne devons pas être passif et attendre que cela tombe, au risque d’attendre longtemps. La gouvernance doit avoir une volonté d’aider son tissu économique en ayant une démarche et des propositions volontaires, interactives, synergiques et interrelationnelle comme JANUS vous le proposera lors de la campagne pour la prochaine échéance électorale locale.

Nous ne sommes plus dans les années soixante. Les festivités et manifestations culturelles ne peuvent plus et ne doivent plus être apportées sur un plateau, à simplement consommer. Au XXIe siècle, la voiture est plus présente et permet d’aller ailleurs. Il y a plus de programmes télé et il y a dorénavant internet et le téléchargement qui permet de visionner de nombreux films ou autres créations audiovisuelles. Le coût d’une manifestation est de surcroît plus élevé. Tout cela fait qu’une manifestation qu’elle soit sportive, festive, culturelle, au-delà de son objectif premier, se doit d’être pensée et incluse dans une stratégie induisant des retombées bénéfiques en terme de tourisme, d’aura médiatique, d’économie locale.

Les temps ont changés. Le monde change en direct. Alors n’oubliez pas en 2014 de changer la gouvernance du passé pour une gouvernance de demain ! N’oubliez pas de changer au risque de faire de l’immobilisme.

Vous serez surpris(e) par le projet « mieux vivre ensemble à Cogolin demain » et par les propositions innovantes et interactives pour dynamiser le développement socio-économique de Cogolin, tout en pensant aux générations futures dans l’esprit agenda 21.

JANUS

page précédente page précédente

Informations


27/06/2017





vous cherchez un sujet ou thème
tapez les mots clés ou une phrase
pour votre recherche...


rejoignez-nous sur facebook Rejoignez nous sur facebook
Partager




© Cogolin Forum, tous droits réservés - Reproduction interdite. Un bug sur le site, merci de nous le signaler ici