Cogolin Forum

Cogolin et son estime partie 3

Voici la suite de comment JANUS transpose au niveau de Cogolin, les conseils-principes pour améliorer son estime de soi afin que Cogolin retrouve son estime et qu'on l'estime.

21. Prenez votre santé en main.

Qu’est-ce qui va bien et qu’est-ce qui va mal ? Qu’est-ce qui existe et qu’est-ce qui manque ? Quels besoins ou attentes a la population et comment la commune s’y prend-t-elle pour y répondre ?

Quel compromis judicieux entre les besoins propres de la population et le développement maîtrisé au long terme de Cogolin faut-il faire ?
C’est le genre de diagnostic que devrait poser régulièrement une gouvernance à l’écoute de sa population et soucieuse de développer sa commune en pensant aux générations futures… JANUS n’est pas du tout certain que la gouvernance en place se pose ce genre de questions…

22. Sachez vous adapter.

Fort d’un diagnostic réaliste, une gouvernance s’adapte en corrigeant ses erreurs, en réduisant ses manques et en boostant ses secteurs porteurs !
Cette adaptation se fait par la priorisation des actions à mener en fonction de la nécessité, du coût, des ressources disponibles, des retombées directes ou indirectes pour la population, la vie communale, la promotion, etc.
Par ailleurs, quand une chose n’est pas possible, il y a souvent une solution permettant quand même de s’en sortir peu ou prou.

23. Forgez votre opinion et prenez vos décisions.

C’est le rôle premier d’une gouvernance. La question est de savoir quelle opinion a la gouvernance actuelle de son rôle ? Quelle volonté à-t-elle pour Cogolin ? Quelles sont ses ambitions pour la commune ? Et bien entendu, quelles décisions compte-t-elle prendre pour mettre en place les réponses à ces questions ?

Par contre JANUS a une opinion sur Cogolin si…
Celle-ci est que l’on gère une commune pour sa population mais aussi et surtout avec sa population !!!

Information - propositions - communication - concertation - modification - implication - réalisation - union derrière un projet de commune car :
un pour tous et tous pour un !

24. Accordez de l'importance à vos idées.

Pour cela, une gouvernance doit déjà avoir des idées importantes pour sa commune et je ne pense vraiment pas que depuis trois mandats, la gouvernance que vous avez remise en place en ait des grandes et encore moins des importantes pour sa population, pour sa commune et son développement.
Donner de l’importance à ses idées, ce n’est pas simplement gérer le quotidien d’une commune. Cela, le maire de n’importe quelle commune de France, y compris la plus minuscule, sait le faire et le fait.
Ce n’est pas que lancer des programmes immobiliers pour faire entrer plus d’impôts.
Ce n’est pas créer des zones d’activités hétéroclites et décentrées.

Donner de l’importance à ses idées, c’est avoir un projet de vie dans la commune et pour la commune.
Un projet qui va bien au-delà de sa réalisation, justement parce qu’e chaque projet s’inscrit dans un plan soucieux du lien, du liant, entre les différents quartiers, projets et zones.
C’est une logique et un pragmatisme politiques pour créer un mieux vivre ensemble et donner vie à un esprit cogolinois conquérant de son destin !

Citoyen cogolinois ou citoyenne cogolinoise qui me lisez, cessons de nous regarder le nombril et le bout de trottoir devant notre habitation.
Une commune ne peut bien vivre et bien se développer que dans le un pour tous et tous pour un !
Ne voyez pas en ce célèbre adage, le slogan d’un socialisme primaire, en aucun cas. C’est le leitmotiv d’une politique communale réaliste, en phase avec son temps et un monde qui change. En effet, JANUS prône l’épanouissement personnel de chacun et chacune dans ses trois dimensions (sociale, économique et culturelle) mais reconnaissez que nous ne vivons pas en Hermite.
Nous avons un instinct grégaire et vivons en société. Seulement, nous ne voulons en n’avoir que les avantages pour notre confort personnel et en refusons les inconvénients.
Donc, pourquoi ne pas adhérer à cette politique alternative « un pour tous et tous pour un » pour que privé et public se soutiennent, se dynamisent, progressent mutuellement pour ne plus s’affronter mais au contraire coopérer pour un mieux-vivre ensemble à Cogolin ?

Deux exemples parmi d’autres :

- Prenez-vous conscience qu’il faut une fête des voisins pour recréer un lien qui devrait être naturel tout au long de l’année et non pas que le temps d’un week-end ?
- Prenez-vous conscience que c’est à l’occasion de catastrophes arrivant çà et là que la solidarité spontanée sort de son terrier pour prouver que l’humanité à encore un sens et une existence au fond de nous-mêmes ?

Je vous invite, en 2014, à cesser de marcher sur la tête et de retrouver le sens des valeurs dans le privé, tout en donnant plus de valeur aux actions communales pour la population et la commune… CQFD !

Vous pourrez juger, en temps voulu, de la cohérence des propositions de JANUS pour offrir une alternative pour Cogolin, sa population et son économie.
Rassure-vous, je ne suis pas un magicien. Les idées existent, il suffit simplement d’aimer son « village » pour avoir la volonté de réfléchir à quoi faire pour améliorer le mieux-vivre à Cogolin et comment le dynamiser dans ces trois axes de vie.
Quand je vois, moi simple quidam, toutes les propositions synergiques que j’ai pu trouver, je me demande si ça réfléchit, pardon, je me demande si on a la volonté, pardon, si on aime suffisamment Cogolin, du côté gouvernance actuelle ?...

25. Participez à la vie politique.

Tout habitant na pas besoin, pour preuve, d’être encarté à un parti pour participer à la vie politique de sa commune.
Il doit y participer, à son niveau, par une quelconque action, tout simplement parce qu’une municipalité, quelle qu’elle soit, gère et mène des actions pour lui et pour la commune dans laquelle il vit et souvent travaille.
Toutefois, il ne peut y participer et n’aura du plaisir à y participer que si une gouvernance qui respecte ses citoyens lui permet d’être informée des projets, du plan au long terme dans lequel ces projets s’inscrivent, et qu’on l’invite à donner son avis en amont d’une décision et non pas en aval, quand tout est bouclé. On appelle cela la démocratie participative de proximité…
Personne n’a la science infuse pour sa commune et surtout pas le maire, quel qu’il soit !

26. Vos besoins personnels sont les plus importants.

C’est la partie « tous pour un « de mon leitmotive. Le public au service des besoins fondamentaux de ses citoyens.
C’est ici que résident les grandes idées et que l’on doit donner de l’importance aux idées !
C’est ici que vous pourrez juger, en temps voulu, si le maire que vous avez remis une troisième fois est un responsable structurant et ambitieux pour sa commune ou s’il est un responsable opportuniste qui tente au gré de projets indépendants de boucler le budget sans se soucier de la vie dans la commune et de la vie de la commune…
Il semblerait avoir oublié qu’on ne fait pas que dormir et manger dans une commune, on y vit aussi !
Nous verrons si sa boulimie immobilière est planifiée de façon logique d’un point de vue humain et économique ou si elle n’est que le terreau de promoteurs et bureaux d’études affamés d’espaces à bétonner

27. Ayez une vision juste des autres.
Tout le monde se fait une idée par rapport à ce qu’il voit, constate, connaît. Toutefois, la complexité de chaque être, de son vécu, des stratégies intéressées qu’il joue au quotidien, fait que ce que l’on voit, constate et connaît, n’est que la partie émergée de l’iceberg.
Tout être est beaucoup plus que ce qu’il montre. Donc, enrichissons-nous de nos différences pour rendre meilleur ce qui sera notre point commun : le mieux-vivre à Cogolin.

ceci explique que mener une politique donnant-donnant (un pour tous et tous pour un)
comme les propositions de JANUS le proposent, conduira Cogolin vers un développement gagnant-gagnant, c’est-à-dire : gagnant sur le plan social et gagnant sur le plan économique.
Permettez-moi de sauvegarder pour l’instant les tenants et aboutissants de ma stratégie innovatrice pour Cogolin… Je ne tiens pas à être le conseiller de Mr le gérant actuel de Cogolin.

28. Dites "non" à la culpabilité.

Cogolin doit cesser de culpabiliser.
On n’est pas ceci ou cela. On n’est pas autant que… Il manque tel ou telle… etc.
Si en 2014, mes propositions soutenant le projet de vie et de développement que je compte vous proposer vous inspire, nous nous retrousserons les manches pour insuffler un nouvel élan à Cogolin.
Le passé est le passé. On ne le refait pas mais nous devons nous appuyer dessus pour nous propulser activement vers demain en prenant en main notre devenir.
Fini l’attentisme, fini la « fatalité », ce qui nous manque nous devons aller le chercher plutôt qu’attendre qu’il tombe du ciel. D’autres communes de France et de Navarre arrivent à réaliser de belles choses, pourquoi pas nous ?...
C’est cette dynamique motivante et communicative que je souhaite vous faire partager car :
une commune doit aider au développement (3D) de sa population (tous pour un)
mais chacun et chacune, à son niveau, doit aussi aider au mieux-vivre à Cogolin (un pour tous) :

« Avant de te demander ce que ta commune peut faire pour toi, demande-toi ce que tu peux faire pour ta commune ! »

Dans le prochain « Cogolin et son estime », JANUS développera comment Cogolin peut utiliser ces principes pour retrouver l’estime de soi afin de retrouver son estime et qu’on l’estime !

JANUS

 

page précédente page précédente

Informations


17/10/2017





vous cherchez un sujet ou thème
tapez les mots clés ou une phrase
pour votre recherche...


rejoignez-nous sur facebook Rejoignez nous sur facebook
Partager




© Cogolin Forum, tous droits réservés - Reproduction interdite. Un bug sur le site, merci de nous le signaler ici