Cogolin Forum

Les idées de Janus pour le Yotel

OH GAGE, OH DES ESPOIRS et non désespoir !

Le lundi 14 septembre 2009, j'ai visité le site de la mairie de Cogolin :

http://www.cogolin.fr/pageLibre0001189e.php

j’ai pris connaissance, en ma qualité de citoyen, de la notice explicative concernant l'appel à idées pour le projet du Yotel.
J'ai été agréablement surpris de lire : que les intentions de la municipalité prenaient en apparence, je dis bien en apparence, la louable direction que j'ai énoncée dans mon message "le yotel, un site en danger". Etonnant cette brutale prise de conscience que l’on peut faire autre chose au Yotel. Entre parenthèses, la gouvernance doit avoir pour livre de chevet le programme de la véritable opposition puisque celle-ci a déjà proposé au début de l’année 2008  ce que la gouvernance souhaite à présent sans pour autant l’avoir annoncé clairement dans leur programme CQFD !
C’était juste pour souligner cette contradiction mais peu importe, l’important est que cela soit bénéfique pour Cogolin et non pour un tel ou un tel !

Pour en revenir à mon propos, lorsque j’ai lu cette notice explicative, je me suis dit : c’est à croire que Mr le Maire a surfé sur Cogolin FORUM et a été inspiré par mon précédent article  sur le Yotel… Un peu de dérision pour sourire dans ce monde de grimaces!

Comme le sous-entend le titre de ce message, je gage que les souhaits exprimés dans la notice explicative ci-dessus citée soient réellement des espoirs et non désespoir d'avoir dans les années futures un site de haute qualité environnementale en lieu et place de l'actuel Yotel. 

J'espère qu'un tel projet n'est pas pure démagogie et qu’il reflète une vraie prise de conscience de la municipalité que l'on ne peut plus continuer comme ça

Les instances politiques de la région Provence Alpes Côte d'Azur l'ont compris en privilégiant dorénavant le tourisme durable dans un cadre le plus naturel qui soit et respectueux de la sauvegarde de la planète.
Nos gouvernants cogolinois auraient-ils l'outrecuidance d'aller à l'encontre des options régionales en donnant leur aval à un projet anachronique et fiscalement idiot…? Je me permets cette liberté car l'intérêt d'une commune ne se résume pas qu'à rembourser une dette et avoir une ressource certaine permettant des investissements. Il faut aussi penser en terme de mieux-vivre, c'est-à-dire en bassin d'emploi, en pouvoir d'achat de ses habitants, en qualité de vie, etc.
Le fait que les idées que chacun ou chacune adressera à Mr le Maire sont sous pli adressé à son bureau, me laisse dubitatif et dans l’expectative quant à l'objectivité du choix final. Quelle garantie avons-nous si tous les courriers ne sont pas répertoriés, nommés et affichés, pour être consultables par la population?... Quelle garantie sur l'objectivité du choix final ?

Nous avons une "mine d'or" qui risque d'être gaspillée, bradée à quelques-uns au détriment du rentable au long terme pour la commune et tous ses habitants! Lisez ce qui suit :

 » C’est ainsi que nous engageons aujourd’hui le présent « Appel à idées / Appel à Projets » ; toutes les compétences (individuelles ou associées) étant admises pour contribuer à la réflexion de la commune :
-      dans un cadre prospectif aux plans économique, écologique, environnemental, social et culturel, … -      avec la réelle ambition d’une réussite par l’innovation et l’excellence ».

Ceci est un extrait de la notice explicative de l'appel à idées pour la reconversion du site du Yotel. Je vous prends à témoin sur ce que dit notre gérant de Cogolin et ce qu'il va faire. Nous verrons bien la différence, l'écart, entre le dire et le faire…
Quant à moi, je suppose que vous me croyez juste bon à critiquer : "la critique est aisée mais l'art est difficile" pensez-vous.
Sachez donc que pour tous les sujets dont je vais parler dans COGOLIN FORUM, j'ai un catalogue de propositions simples ou ambitieuses mais nullement irréalisables démesurées ou irréalistes. Tout n'est question que d'imagination, de volonté, de partenaires privés et institutionnels, et de temps.
Je vous propose ci-dessous mes idées pour le projet à venir du Yotel.
Que vous les trouviez bonnes ou non, j’aurais au moins le mérite de les afficher à toute la population. Du moins celle qui consulte internet et Cogolin Forum!

Je subodore que Mr le Maire de Cogolin navigue aussi sur le WEB. Il sera lui aussi bien intentionné en venant lire les idées de JANUS, celui qui observe et analyse le passé tout en regardant vers l’avenir !

Je m'excuse pour les autres mais je n'ai pas l'opportunité d'avoir accès aux médias attitrés.

Voici donc ma conception du futur Yotel :

N'ayant pas le coup de crayon du dessinateur ou de l'architecte, n'ayant pas un parent ou ami dans un bureau d'étude, je ne donnerai que des idées écrites.
Si elles peuvent inspirer notre cher Mr le Maire municipalité pour la réalisation du projet d’aménagement du Yotel, elles me donneraient par la même occasion la satisfaction d'avoir aidé un tant soit peu Cogolin qui m'a accueilli depuis bientôt cinq décennies…

N'oublions pas, avant de vous lister mes idées, qu'il va y avoir bientôt l'intercommunalité qui va pouvoir prendre en charge certains postes du dit projet de par la position stratégique du site qui implique bien au-delà de Cogolin un rayonnement attractif sur la population autochtone du Golfe en premier lieu, sur la population régionale en second lieu et bien entendu sur la population nationale et internationale par internet et le tourisme en dernier lieu.
Vous comprenez que si le projet est bien ficelé, les retombées en terme d'image, en terme de bassin d'emploi, en terme de recettes fiscales, en terme d'infrastructures au service des cogolinois, peuvent être considérables. Et c’est là que JANUS attend de voir quels seront les intérêts mis en avant pour le choix final !

MES IDEES

- La conservation du bois de pins pour l'aménager (allées, bassins, bancs) afin de l'ouvrir au public ainsi que la création dans un coin de cet espace boisé d’une base de loisir pour les petits enfants.
A noter que cette partie boisée redorerait le cadre de la partie constructible, (proximité) surtout à l'heure de la prise en considération de l'environnement, à l'heure du développement durable, de la sauvegarde de la planète.
Il y a une interactivité promotionnelle évidente et à utiliser en premier rang dans les arguments vantant ce site exceptionnel.

Pour contredire Mr le Maire qui il n’y a que quelques mois déclarait qu’il fallait cesser de le « bassiner » avec la préservation de ce bois du Yotel car la commune avait plus de 60 % d’espace boisé, j’affirme, persiste et signe JANUS, que ce bois de pins du Yotel est un véritable atout majeur aujourd’hui et pour le futur !

Pour la partie constructible :

-  En premier lieu, évitons les conner… pardon, les bêtises commises dans le passé  au niveau des zones d’activités!
Evitons donc le morcellement de l’espace parking en plusieurs petits parkings.
Dès l’entrée du site, il faut accéder à un vaste parking. A partir de celui-ci, les personnes accèdent à pied (moins de CO²) aux différents modules du site. Le centre commercial de Grand-Var (près de Toulon) est un exemple en la matière et ne dérange personne, bien au contraire. Imaginez si cet immense espace de stationnement n’avait pas été créé et s’il n’y avait qu’un espace pour garer ne serait-ce qu’une vingtaine de voitures devant chaque magasin, les tours et tours de voiture et de quartier qu’il faudrait faire pour trouver une place !!! 

- Pour l’aménagement du quartier, la création d’une voie transverse, la plus rectiligne possible, reliant Port-Cogolin à Cogolin-plage. Cette voie coupant celle existante allant des Marines à l’entrée du Yotel, près de la Station d’essence.
Cette voie permettra la communication à pied et vélo entre les trois entités : Port-Cogolin, Les marines et Cogolin-plage ; sans compter qu’il n’y a que la route à traverser pour accéder au centre commercial du Géant.
Ces voies seront exclusivement piétonnes et pour les  vélos par la mise en place de barrières interdisant le passage des voitures. Elles ne seront accessibles qu’aux véhicules de nettoyage, de livraison  et aux services d’urgence (pompiers, ambulance, police).
Soyons logiques ! On ne fait pas un site de haute qualité environnementale pour mettre au milieu une route qui sera de toute façon un raccourci emprunté par les automobilistes soucieux d’éviter le carrefour de la foux généralement bouché. Ouvrir à la voiture cet espace serait un véritable et absurde non sens !!!

I - Un module boutiquier
Frontalier à Cogolin-plage (la foux) pour ne pas casser la dynamique commerciale de ce quartier et de la proximité du Géant. Magasins en rez-de-chaussée et bureaux au premier étage (assureurs, médecins, avocats, etc).
Regardez ce qui s’est passé aux Marines de Gassin depuis leur récente création alors qu’aux Marines de Cogolin, qui ont 40 ans, il n’y a jamais eu un tel désir d'installations (commerces, médecins, salle de sport etc). A méditer pour les retombées fiscales…
La logique voudra que cet îlot boutiquier soit le plus proche du grand parking. C’est ce module qui nécessite en priorité la proximité pour porter les achats effectués.

II - UN MODULE ECO HABITATION

• dans le prolongement de Cogolin-plage, la création d’un petit quartier résidentiel (petits immeubles et petites villas jumelées) ayant un cahier des charges agenda 21 et PADD (énergies renouvelables, récupération eau de pluie, énergie solaire, isolation bio etc).
• Le challenge communal n’étant pas de vendre à n’importe quel promoteur mais à un promoteur s’engageant à présenter un projet accessible aux moyennes gens pour habitation principale et non pas à des personnes fortunées n’y habitant que quelques semaines par an…

III - un module sport.
A savoir que nous avons le lycée de Gassin, le collège de Cogolin, sans parler des écoles, qui ont des épreuves sportives et nous n'avons aucun anneau  de course à pied. Donc :
• une boucle de 200m avec confondue sur lune longueur, la piste de 100m.
• Au centre de l'anneau, le saut en longueur, le saut en hauteur, le lancer de poids.
• En périphérie les terrains modulables en tennis, hand basket ou volley (poteaux, paniers, buts amovibles).
• Piscine plein air• un bâtiment avec vestiaires, douches, emplacement (à vendre ou à louer) pour salle de musculation et remise en forme, un emplacement (idem) pour salle de soins esthétique et sauna, pour une salle de gymnastique, une salle (idem) pour la pratique du yoga bureau et accueil.

IV - un module culturel

1 Le musée de la mer (locale) avec :
• un bassin central style piscine 6/12, réplique au 1Xx millième du Golfe avec à l'extérieur, le rivage et ports mais surtout avec à l'intérieur la reproduction exacte du fond du golfe les secs, trous, rochers, etc et quelques poissons illustrant les espèces peuplant le Golfe.
• Un chemin de ronde surélevé et une passerelle (niveau Beauvallon/Traisin) pour voir toute cette réplique du Golfe de plus haut.
• Des aquariums pour chacune des espèces locales de poissons et pour les nouvelles arrivantes de par le réchauffement de la Méditerranée.
• Une salle avec un véritable vieux pointu et tout autour des maquettes de vieux bateaux historiques ou modernes (pêche, tartane, cabotage des amphores, marchandises céréalières, galère, corsaire, etc)
• Dans la même salle, des mannequins habillés d'époque (capitaine, marin, pêcheur, guerriers, etc).
 • Une salle mémoire historique du débarquement en Provence (photos, reproductions de navire, plans etc)
• Une salle de projection et de conférence pour film documentaire et conférence de chercheur et historien sur tout ce qui touche à la mer (faune, flore, risques, pollution, etc) du sud-est en premier lieu et de manière générale, en second lieu. 

NDLR : quand on voit la fréquentation annuelle des aquariums français, nous aurions tort de nous priver de cette aubaine de pouvoir créer un tel pôle attractif !
D'autant qu'il y aurait des aides régionales, nationales et européennes pour ce genre de projet culturel, pédagogique et de mémoire!

- 2 un musée d'exposition temporaire
A côté du musée de la mer, un bâtiment relié au musée de la mer par des allées couvertes encadrant  un jardin avec fontaine.
• Bureaux et salle d'accueil dans laquelle des vitrines exposant prospectus et atouts des 12 communes, plans, liste des galeries et musées, etc.
• 3 salles permettant l'exposition temporaire des différentes formes d'arts (peinture, sculpture, photo,…) et de différentes collections (poteries, habits, instruments de musique, outils anciens, etc.).
Une salle étant réservée pour une exposition permanente des peintres et artistes du Golfe… (Une mairie se doit d'aider à faire connaître voire rayonner les artistes locaux en leur offrant une vitrine)

3 A l'étage, l'étage séminaire, colloque avec :
• salle auditorium de conférence et séminaire (équipées rétroprojection, vidéo vision, etc)
• petits bureaux individuels avec installations pour connections Web, antenne satellite, télétransmission, etc
• toujours à l'étage, jardin terrasse avec patio/véranda pour collation et en-cas.

NDLR : Cela s’appelle le tourisme d’affaire. Les retombées sont en terme de location des salles, en terme d’hébergement (hôtels et restaurants), en terme de promotion de Cogolin car les stagiaires, séminaristes, viennent de tous les coins de France ou du globe et bien entendu sortent en dehors des heures du colloque ou stage.

V - un module spectacle, style café-théâtre

• une grande salle modulable permettant concerts, récitals, pièce de théâtre de premier plan
• un petite salle pour les productions régionales et locales et les groupes musicaux locaux…
 • un salon de thé-brasserie annexé au grand bâtiment, avec une grande terrasse (est /ouest) couverte d’un toit en dur incurvé de telle façon qu’il laisse pénétrer plus longtemps les rayons bas du matin, du soir et de l’arrière saison et bloque les rayons plus verticaux du midi et de l’été.

NDLR 1 : Le fait qu’il n’y a rien pour le grand spectacle en dehors de l’été pour quelques communes limitrophes et Nice, Marseille, Toulon, pour l’année, on peut croire que dans le cadre de l’intercommunalité, la position stratégique du Yotel, peut éveiller la conscience des 12 maires du Golfe qu’en travaillant main dans la main, ils pourraient permettre aux habitants du Golfe d’avoir accès à des spectacles de grande renommée sans pour autant se taper des kilomètres et des kilomètres de route, à point d’heure !
Je pense que l’intercommunalité peut avoir un grand projet commun pour le Golfe.
En partenariat public/privé, il serait fortement probable d’avoir des aides régionales, nationales et européennes pour une telle réalisation en plus des budgets des 12 communes.
Si je prends de façon arbitraire, une population minimum de 4000 h par commune. 5 % de la population qui irait au spectacle ferait 200 h par commune.
Nous aurions ainsi un total de 2400 personnes susceptibles de venir au spectacle.
Reste à la gestion privée, de trouver l’adéquation entre artistes, prix raisonnable, calendrier varié mélangeant les genres (musique, chanson, théâtres, humour)…

NDLR 2 : Il va de soit que ce module spectacle doit avoir une position centrale pour générer le moins de nuisances avec le voisinage d’habitation.
Dans un futur certain, il y aura un problème avec la voiture et l’essence ! Alors pourquoi ne pas anticiper l’agenda 21 et le PADD en créant une telle salle polycommunale qui aura pour avantage de limiter les trajets au niveau du Golfe, qui plus est, moins de frais dans le transport et moins de risque de trajet feront plus d’envie de sortir voir un spectacle.
De plus, les petits à-côtés (sandwichs, boissons, en-cas…) seront source d’emplois et viendront dans les caisses de personnes payant des impôts à Cogolin et au Golfe et non ailleurs comme ça se passe pour toulon, Nice ou Marseille.
Dans le cadre de l’agenda 21 et du PADD, si la fréquentation des spectacles s’avère grande et en progression, on peut envisager que l’intelligence des 12 maires réunis imagine mettre en place dans chaque commune,  un système de bus navettes accessible sous réservation en mairie ou office de tourisme des dites communes.
Ce n’est pas pire que l’organisation d’un autocar pour aller voir un spectacle à Nice !!!
L’avantage étant évident en moins de CO² par les voitures, moins de risque d’accident potentiel car nul besoin de conduire alors que l’on est fatigué… CQFD !

NDLR 3 :
On peut imaginer dans ce module spectacle, la proximité d’un complexe cinématographique en partenariat avec un grand groupe.
Toutefois, j’ai une réticence qui réside dans les points suivants :
- le tort fait aux salles déjà existantes.
- un complexe s’est créé récemment à Sainte-Maxime (ne serait-ce pas trop ?)
- la télé, le lecteur DVD, etc réduit dorénavant la fréquentation des salles.
- paradoxalement, pas mal de personnes vont au cinéma dans les grandes salles de Toulon-La Garde comme but aussi de changer d’air.
Pour attirer le monde dans cette éventualité de cinéma, une des solutions serait le prix modique grâce à un cinéma intercommunal mais je glisse vers un idéal utopique… Heureusement, il nous est encore possible de rêver.

 NDLR GENERALES :

Je me suis contenté des idées. Je laisse aux bureaux architecturaux le plaisir de faire un grand remue-méninge pour :
- trouver le design des bâtiments, leur fonctionnalité, le trajet de la voie unique et à sens unique qui permettra la livraison des matériels, accessoires et marchandises aux arrières salles des différents bâtiments. 
- l’obligation de prendre en compte les économies d’énergie, le gaspillage de l’eau, l’éclairage autonome etc etc etc
- La disposition de l’ensemble pour l’imbrication de parterres verts entre tous les modules.
- les ronds-points obligatoires pour faciliter l’accès et la sortie du site.
Et le financement !

- Un tel site d’excellence se construit de nombreuses années d’où un étalement des budgets.
- N’oubliez pas qu’il y aura obligatoirement une intercommunalité un jour ou l’autre !
Le projet que je présente est tellement fédérateur et central qu’il implique une participation intercommunale évidente ! Il sert à tout le monde !
- la forêt peut être entretenue ne serait-ce que par la réorientation d’une part de la somme dégagée par le remboursement peu ou prou de la dette communale par la vente des terrains constructibles.
- La vente des terrains pour l’éco quartier et le complexe commerces-bureaux et complexe commerce sport/bien-être  peut déjà dégager une somme colossale et qui plus est avoir en plus des retombées en fiscalité locative, et professionnelle (location, gérance, impôts).
Cette somme récupérée par la vente des terrains aurait déjà une bonne influence sur la dette.
- Les équipements sportifs sont de toute façon programmés dans l’avenir. La gouvernance peut profiter de l’aubaine pour avancer ces investissements futurs qui seront de toute manière aider par région et département pour une part, par la vente de terrains pour le complexe sportif et les impôts en résultant. Le champ des possibles n’est pas aride car les retombées interactives sont importantes et il n’y aurait que Mr le gérant actuel de Cogolin pour ne pas savoir les apprécier.
- Il en est de même pour le musée de la mer. Un tel projet éducatif, culturel et de mémoire, dans un lieu comme le Golfe de Saint-Tropez qui est connu dans le monde entier, ne pourrait qu’inciter région, nation, Europe, a dégager des aides et subventions pour sa réalisation.
De plus divers partenariats privés pourraient s’impliquer car un tel site aura un attrait notoire pour le tourisme hors saison … retombées économiques, image de marque contrebalançant le côté frivol associé à notre golfe, attrait pour la population régionale...
- Quant à ce qui est du spectacle. C’est le lot d’une commune et de l’intercommunalité de dépenser de l’argent pour animer à un bon niveau le Golfe de Saint-Tropez et permettre à ses habitants de pouvoir se distraire tout au long de l’année !!!

Ce projet spectacle n’étant pas prioritaire pour l’instant, la gouvernance serait inspirée de préserver une partie du terrain à cette effet pour l’avenir si cette idée venait à s’implanter dans le désir des 12 maires d’envisager un lieu central pour grands spectacles. Il sera toujours temps de vendre cette part si ce projet ne prend pas forme.

- Je le répète un tel projet d’excellence (nature par le bois, culturel, sport et bien-être, spectacle, commercial, tout ça dans une proximité déconcertante dans le Golfe et à l’intérieur du site (tout accessible à pied) doit se donner le temps d’être à la hauteur de telles attentes.
Les arrangements avec les promoteurs (cahier des charges précis) peuvent permettre de renvoyer des investissements voirie, éclairage etc sur le privé plutôt que la commune.
Vous savez dans le milieu des affaires tout est possible du moment que tout le monde a à y gagner…

Ne soyez pas outré(e)  car que vous le soyez ou non, c’est ce qui s’est fait, se fait et continuera à se faire !

A la lueur de tout ceci, je crois sincèrement que mes idées sont tout à fait réalisables dans le temps et pas du tout conséquentes en termes d’endettement, bien au contraire.
Et comme je ne cesse de le répéter : d’autres y sont arrivés. Pourquoi pas nous ?

JANUS

 

page précédente page précédente

Informations


28/07/2014





vous cherchez un sujet ou thème
tapez les mots clés ou une phrase
pour votre recherche...


rejoignez-nous sur facebook Rejoignez nous sur facebook
Partager




© Cogolin Forum, tous droits réservés - Reproduction interdite. Un bug sur le site, merci de nous le signaler ici