Cogolin Forum

Densification du centre urbain

Aménagement et Réhabilitation du Centre Urbain ?

Le poids démographique de la commune de Cogolin est devenu important en quelques décennies. De 0 à 1975, la population a progressé jusqu'à environ 4.500 h. De 1975 à 2010, elle a forci pour atteindre + ou – 13.000 h.

Déjà, une première question vient à l'esprit. Pourquoi en 10.000 ans, la population n'a-t-elle atteint qu'à peu près 4.500 h et pourquoi en seulement 35 ans a-t-elle augmenté de quasiment 9.000 h?
Question stupide?... Oui et non! En effet, que de questions utiles pour l'avenir découlent de cette première interrogation car les courbes de croissance habitants, habitat, infrastructures, voirie, assainissement, etc… n'ont pas forcément eu les mêmes progressions, d'où les "HIC" çà et là…

Dans le contexte du Golfe de Saint-Tropez, la commune se distingue par :

- position centrale, point de passage du trafic routier interurbain
- La frange littorale possède deux ports de plaisance
- C'est la porte vers le bassin commercial et administratif de Hyères et Toulon (préfecture du Var).
- La commune de Cogolin vit toute l'année et présente des potentialités touristiques avec son littoral, sa proximité avec le célèbre fer de lance du tourisme varois qu'est Saint-Tropez, son artisanat spécifique.

LE DEVELOPPEMENT URBAIN

Le village, tout petit, était jadis emmuré derrière ses portes et perché au sommet d'une petite colline pour mieux voir au loin.
Depuis à peu près deux siècles, le village à commencé à descendre vers l'est. Ce n'est que depuis une cinquantaine d'années et particulièrement, les trente dernières, que le village s'est littéralement étalé tous azimuts pour devenir une petite ville d'environ 13.000 h.
Jadis, l'activité commerciale était principalement autour de la place centrale (place de la république) et du carrefour central, appelé quatre chemins, et pour une petite part, près de l'église St Sauveur.
Lorsqu'on analyse la progression de l'habitat, on ne peut que constater que jusqu'à aujourd'hui en tout cas, la périurbanisation s'est développée d'une manière éparse, par constructions successives de lotissements sans plan cohérent de communication inter quartiers ni volonté de faire vivre chaque dit quartier à l'image de ce qui se passe dans un arrondissement d'une grande ville. L'échelle n'est certes pas la même allez-vous me dire mais le principe peut être tout à fait identique J'en reparlerai dans un autre sujet.

LES PRINCIPALES COMPOSANTES DE L'URBANISATION SONT:

- un cœur de ville
- 1 hameau de St Maur et 1 "hameau" de Cogolin plage
- 2 ports de plaisance : Port-Cogolin et Les Marines de Cogolin
- 3 zones d'activités : St-Maur, Font Mourier, Valensole

Pourquoi la reconcentration sur le centre urbain devient-elle obligée?

Il faut prendre conscience que la population, de manière générale, vieillit. D'autre part, crise ou pas crise, l'essence est condamnée à augmenter du fait de la raréfaction du pétrole au fil des proches décennies qui arrivent. De fait, le recours à la voiture va être de plus en plus coûteux. Par ailleurs, la taxe carbone, tout comme la pollution et l'effet de serre veulent que les comportements des concitoyens se modifie. Pour aider ce changement de mentalité, les institutions proposent une alternance à l’automobile. Tout cela est fait pour éviter le recours à la voiture, pour aller d’un point à un autre ou pour faire ses courses etc…Il faut que tout redevienne à portée de foulée pédestre ou accessible par un transport en commun; CQFD!

Je pense donc que la conception de la reconcentration sur le centre pourrait être basée sur des principes de composition urbaine fortement marquée par la volonté de créer un tissu
urbain de type central. Pour cela, les objectifs fondamentaux suivants doivent être visés :
1 LA DENSITE
2 LA POLYFONCTIONNALLITE
3 LA POLYSOCIABILITE
4 L'ACCESSIBILITE

- L'effet de densité pourra être obtenu grâce a des taux d'occupation et d'utilisation du sol importants et a une composition urbaine intégrant une multiplication d'îlots de vie (habitations, commerces, vie associative et administrative).
Cette opération se faisant au fil du temps et des permis de construire suivant une close obligeant selon les quartiers à avoir un local commercial en rez-de-chaussée.

- La poly fonctionnalité, c'est-a-dire la présence des différentes fonctions
Urbaines (habitat, administrations, bureaux, commerces, services, équipements collectifs...)
Est également un facteur essentiel dans la conception d'un centre, car il est
Le meilleur gage de son animation. C'est ici que les décennies passées ont péché par négligence vis-à-vis de ce tissu socio-économique central.

- En outre, la polysociabilité est un facteur fondamental dans la programmation d'un centre car elle permet d'en faire un espace fédérateur, auquel toutes les couches de la population s'identifient.

- Enfin, il va sans dire que ce centre doit être accessible de la manière la plus aisée possible, à toutes les personnes y compris handicapées et de tous les points du territoire de la ville.
Cette accessibilité doit être totale de telle sorte qu'elle puisse répondre aussi bien au mode de déplacement des piétons qu'a celui des personnes motorisées (par véhicule particulier ou par le transport en commun).

- LES PRINCIPALES AFFECTATIONS DU SOL

En dehors du centre-ville où il faut reconcentrer le maximum du tissu économique, à travers l'analyse de la commune, on peut définir 3 axes :
1 la Giscle : axe artisano-commercial et touristique
2 La Môle : agricole
3 la Galine : forestier et agricole

ORIENTATION DES AFFECTATIONS

- CŒUR DE VILLE :
magasins, bureau, services, culture, logements résidentiels
- ZONE GISCLE :
• Sous zone Yotel : kiosque, promenade sous bois, parcours découverte, jeux pour enfants.
Pour l'autre partie et les 2 ports : zone commerciale et culturel, restaurations, sports aquatiques (voir le Yotel un site en danger), logements résidentiels en éco-quartier.
• Sous zones d'activités : affectées à l artisanat, gros commerces, entreprises (en tentant la spécialisation de chaque sous zone).

ZONES LA MOLE ET LA GALINE :
affectées à une réimplantation de l'agriculture locale à destination de la population locale par l'intermédiaire d'une halle coopérative du grand Golfe (agenda 21 et PADD).

A travers l'aménagement projeté du cœur de ville, une bonne stratégie voudrait clairement faire du centre-ville un tissu a haute valeur économique, tant sur le plan de l’emploi que sur celui du marché immobilier. Je reconnais que sur ce point, la principale force d'opposition avait sur son programme une prise en considération de la redynamisation du centre-ville et de bonnes idées pour la réaliser.
A savoir qu'une des retombées positives de la création de ce centre économique et immobilier sera la dynamisation du marché foncier a travers toute la ville, pour favoriser la densification du tissu urbain existant.
A cette fin, un bureau chargé de rendre homogène le tissu économique et culturel ainsi qu'à préserver le développement immobilier d'une façon architecturalement harmonieuse
permettrait de ne pas avoir les discordances du patchwork que l'on a connu depuis 50 ans.

Comme je l'ai esquissé plus haut, redynamiser le centre-ville n'est pas que penser aux commerces et autres magasins ou bureaux, c'est avant toute chose à penser à un plan de circulation adéquat et multimodal rendant l’accès facile à ce centre-ville pour relancer la convivialité, le contact entre cogolinois et cogolinoises. Ce sera un des futurs sujets de COGOLIN FORUM car on ne peut agrandir l’agglomération et donc le trafic routier avec les rues que l’on actuellement, à moins de s’être échappé de Pierrefeu !!!

Densifier le centre-ville et le dynamiser économiquement ne doivent pas et ne peuvent pas être de vaines paroles car elles demandent une réflexion et un plan d'action impressionnant et c'est là que l'on pourra juger de la gouvernance à mettre les deux pieds dans le plat du plan d'aménagement et de développement durable (PADD) et à enfin suivre un schéma de cohérence et d'organisation du territoire (SCOT) qui comme son nom l'indique se voudrait cohérent!
Car un agenda 21, un plan d'aménagement et de développement durable ainsi qu'un schéma de cohérence et d'organisation du territoire, ne sont pas de simples démarches démagogiques pour amuser la galerie, ce ne sont pas des directives dans l'air du temps, ce sont des réelles prises de conscience que le monde change et qu'il faut avoir des actions, des projets, des ambitions. Sinon Cogolin louperai le train du changement de société au risque d'un réveil plus que brutal dans un nouveau monde (à pas si lointaine échéance).
Chers concitoyens sortez des raisonnement habituels car bien au-delà du truisme, le futur sera différent et chose paradoxale, bien que dans le futur, nos modes de vies vont se rapprocher de ceux du passé. Bien entendu modernisés mais tout de même.
Je demande à voir comment la gouvernance va anticiper ce mécanisme obligé de retour à une économie de proximité et comment elle va s'employer à la stimuler… Wait and see!

Je vous trouve timide. Osez entrer dans le débat d'idées. Un monologue est bien mais un dialogue serait mieux. Comme il est dit, du dialogue jaillit la lumière. Alors essayons d'éclairer un tant soit peu Cogolin pour un y mieux-vivre demain…
Je n'ai pas la vérité. Je propose une vérité mais il y en a d’autres. La mienne n'est peu être pas si bonne que ça, qui sait. Venez apporter votre avis favorable ou défavorable. Confrontons nos avis pour tenter d'en sortir un consensus qui puisse insuffler des propositions, des projets, des directions, etc.

Au plaisir de dialoguer avec vous…

 

page précédente page précédente

Informations


13/12/2017





vous cherchez un sujet ou thème
tapez les mots clés ou une phrase
pour votre recherche...


rejoignez-nous sur facebook Rejoignez nous sur facebook
Partager




© Cogolin Forum, tous droits réservés - Reproduction interdite. Un bug sur le site, merci de nous le signaler ici