Cogolin Forum

Le SCOT - partie 6

Je continue la lecture commentée du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) des cantons de Grimaud et de Saint-Tropez.

Aberrant la dichotomie entre l’analyse des experts et l’action politique. Ce nouveau chapitre du SCOT en est une preuve supplémentaire :

- Dans le SCOT :

Une armature d’équipements à compléter.
Les services publics.

Le territoire du SCoT a globalement un bon niveau d’équipements publics.


Les équipements de sécurité sont désormais très bien représentés :

-la compagnie de gendarmerie de Gassin gère les 4 brigades territoriales de
Cavalaire, Grimaud, Saint-Tropez et Sainte-Maxime,
la brigade motorisée, la brigade de recherche et le peloton de surveillance et d’intervention ; -11 communes sont dotées d’une police municipale ;


-des unités de lutte contre l'incendie sont réparties sur 9 communes, dont le centre de secours principal de Saint-Tropez, mais appellent un regroupement des moyens sur une position centrale dans le territoire.

Le territoire a un très bon niveau d’équipement de sécurité. Les autres administrations et services de l'Etat sont bien établis :

-à Cogolin : antenne de l’ANPE et des Assedic ;
- à Grimaud : service de la Trésorerie ;
-à Sainte-Maxime : subdivision de la DDE du Var ;
-à Saint-Tropez : centre des Impôts et trésorerie, greffe du tribunal d'instance et greffe tribunal de Commerce ; subdivision maritime de la DDE du Var et Affaires Maritimes.
Les administrations sont bien représentées, mais les prévisions de redistribution des services de l’Etat sur le territoire national font régulièrement sentir leurs effets sur le territoire du SCoT.


Dernier en date, le service des Douanes installé sur le port de Saint-Tropez, a été fermé.

Les services de proximité sont bien répartis, un bureau de Poste étant présent dans chaque commune ainsi que 2 centres de distribution à Saint-Tropez et Sainte-Maxime.

JANUS :

Aucun commentaire puisque les décisions viennent de bien plus haut.

Dans le SCOT :

Les services sociaux et équipements de santé.

-Les établissements hospitaliers.


- Le Pôle de santé public-privé du golfe de Saint-Tropez qui a ouvert ses portes en février 2004 à Gassin.

122 lits et 14 places seront ouverts au sein des différents services de soins de courte durée : urgences, maternité, médecine générale, chirurgie, ainsi qu’un hôpital de jour et un service ambulatoire auxquels seront associés service privé de radiologie et laboratoire d'analyse médicale.

L’établissement est équipé de salles d’imagerie et de scanner.
Ce pôle de santé accueille un service de soins de longue durée d’une capacité de 40 lits.

JANUS :

Aucun commentaire, pour la même raison sauf qu’il faudrait que les instances nationales comprennent que faute de moyens et de personnel, le système de santé Français part de plus en plus à la dérive…
Diriger est choisir une direction, un choix de société, donc choisir ce que l’on privilégie au détriment d’autre chose en fonction de l’urgence du moment. Sans aborder le problème de faire des économies, avec un même budget on peut faire autrement. Je pense quant à moi que, je ne prends que cet exemple, l’augmentation du train de vie de l’état (voyages incessants , avec staff et sécurité) aurait certainement permis de préserver et même de créer de nombreux emplois hospitaliers … CQFD !
Je laisse votre libre pensée juger ce que devient le système de santé…

Au niveau communal, ma manière de penser est identique : Avec autant, faire autrement !

Dans le SCOT :

Pour les soins de suite et de réadaptation, aucun établissement n’est présent sur le territoire.

-Un centre d’auto dialyse a été ouvert à Grimaud. - En matière de soins psychiatriques, une clinique d’une capacité de 50 lits a été construite à Cogolin. -
Les personnes âgées disposent de huit établissements d’accueil :
2 maisons de retraites publiques (Cogolin et Grimaud)
et 3 maisons de retraites (Cavalaire, Sainte-Maxime, Saint-Tropez),
un logement-foyer pour personnes âgées (Sainte-Maxime),
un centre de soins de longue durée (Saint-Tropez)
et une maison d'accueil pour personnes âgées dépendantes (La Croix-Valmer).

Si globalement l'offre sanitaire a sensiblement progressé dans la période récente on relève toujours un manque de lits de cure médicale et de places en maisons de retraite.


-Les établissements pour handicapés.


Un établissement installé à La Croix-Valmer accueille les enfants handicapés. 90 enfants sont accueillis par jour, dont 75 handicapés mentaux.

Pour les adultes handicapés, il n’y a pas d’établissement d’accueil sur le territoire.

Deux centres d’aide par le travail (CAT) sont présents à La Croix-Valmer et Cogolin.

-Les établissements d’aide sociale.


Les services sociaux du Conseil général du Var assurent une présence à Sainte-Maxime et à Saint-Tropez.

Pour l’accueil d’adultes en difficulté et les hébergements sociaux, 2 résidences sociales, gérées par l’association API-PROVENCE, sont présentes sur le territoire, à Sainte-Maxime (140 lits) et à Cogolin (38 lits) ;
une autre est en projet à Cavalaire (35 lits).


Cette même association est à la recherche de 35 logements groupés ou diffus sur le périmètre des douze communes.

Il n’existe aucun Centre d’hébergement et de réadaptation sociale sur le territoire du SCoT, structures d’accueil des personnes sans domicile, que ce soit des personnes désocialisées ou des personnes en difficultés passagères.
Une réflexion a été engagée par le Secours Catholique, la Croix-Rouge et l’association familiale de Cogolin afin que soient réalisés un ou plusieurs foyers d’accueil.
Les recherches de logements sont en cours dans de nombreuses communes mais n’ont pas encore abouti.


Une association oeuvre en faveur de l’accueil d’enfants en difficultés sur la commune de Cogolin.

Globalement l’offre de services sociaux et de santé est satisfaisante. Cependant l’augmentation des besoins due au vieillissement de la population et résultant de l’attractivité du territoire, amènera à adapter progressivement l'offre.

JANUS :

Force est de constater que Cogolin tient sa place pour les services sociaux.
J’aimerais que l’opportunité d’ici peu de l’intercommunalité pousse aussi les autres communes (n’oublions pas que nous sommes douze) à participer de manière plus prégnante dans l’offre de services sociaux x ou y (grande est la diversité des problèmes sociaux).
En effet, si la gestion du service reste à la commune, l’intercommunalité pourrait aider à la construction dans telle ou telle commune de ses grosses structures qui manquent si en s’en réfère aux constats des experts du SCOT.

Maintenant, le problème des personnes âgées dont nous ferons partie un jour ou l’autre, ne l’oubliez pas. J’ai déjà parlé de ce problème dans : 2050-la-cata

(3/B) LES VIEUX : LE NOUVEL ELDORADO
lien
Comme je ne cesserai jamais de le répéter, gouverner, c’est anticiper l’avenir donc faire des choix et être confiant en ces choix et ses choix ! Donc, quels sont au niveau communal et quels seront au niveau de l’intercommunalité, les choix pour faire face aux problèmes des personnes âgées dont le nombre ne va cesser d’augmenter ?
Quel avenir sociétal est-on prêt à prendre ou à ne pas prendre ?
- Messieurs les maires êtes-vous suffisamment courageux pour devenir enfin cohérents et orienter vos investissements vers cette grosse problématique annoncée ?
- Messieurs les maires, ne pensez-vous qu’à l’intérêt présent ou sauriez-vous être suffisamment humanistes pour faire du bien dans dix, vingt ans, bref, pour penser aux autres ?...
- Lorsqu’on connaît la lourdeur administrative et ministérielle, la difficulté à trouver des financements, et le temps de la construction, c’est maintenant que doivent être faits les choix, que doivent être prises les décisions ! Êtes-vous prêts, toutes gouvernances confondues, à reconnaître que la ville doit être au service de ses habitants et leur rendre la vie plus agréable à vivre ?
- - êtes-vous prêts à sauvegarder du territoire pour investir dans le bien public plutôt que de le lâcher aux dents longues des promoteurs ?
Qui dit augmentation de population, dit nuisances et besoins (sécurité, équipements scolaires, sportifs, lieux de soins, maisons de retraite, etc) alors comment fait-on quand déjà on en manque ?... Redevenez à l’image du SCOT, cohérents et ne mettez plus la charrue avant les bœufs !

Dans le SCOT :

Les équipements d’enseignement et de formation.

-Le réseau de maternelles, d'écoles primaires et de collèges est dense.
Il a été, jusqu'à présent, adapté à une croissance des besoins liée à la forte croissance démographique du territoire. Mais accroissement de l'offre ne signifie pas amélioration qualitative :


-l'offre en matière de crèches et de haltes-garderies demeure très insuffisante ;

-les parents d'élèves souhaitent trouver des places dans l'enseignement primaire à proximité de leur lieu de travail, ce qui pose des problèmes de reversions entre les communes ;

-la mise en service du collège de Gassin a privé celui de Saint-Tropez d'une partie de ses effectifs, et la place libérée n'a pas été utilisée pour la mise en place de formations utiles, tandis que Cogolin demeure saturé et que la question se pose d'une ouverture à Cavalaire ;

-le lycée du Golfe (871 élèves en 1994 et 1245 en 2003) est un équipement fédérateur qui réunit les 12 communes qui en ont financé la construction ;

Bien qu’agrandi, ce lycée est, pourtant, saturé, et de nombreux élèves sont scolarisés sur l’aire de Fréjus/Saint-Raphaël, à Lorgues, Draguignan ou Hyères.

Différentes formations pour adultes sont proposées sur le territoire.


L’adéquation entre les formations proposées et la structure économique particulière du territoire doit être renforcée :
en effet un grand nombre d'offres d'emplois demeurent aujourd'hui insatisfaites en l'absence de demandeurs correctement formés dans les métiers techniques : bâtiment, automobile, entretien et réparation des bateaux.


De même, les formations professionnalisantes ayant trait aux domaines des services aux personnes font l’objet d’une très forte demande qui ne peut être satisfaite.

Il faut souligner les problèmes rencontrés par les organismes d’insertion présents sur le territoire qui souffrent de la faiblesse des financements, notamment régionaux.

Le SIVOM du Pays des Maures et du golfe de Saint-Tropez a porté, seul, jusqu'à une date récente, la mission de formation/insertion. Pour diverses raisons, il a été conduit à transférer ses actions en matière de formation à une structure privée (association).

L’ESPACE Economie-Emploi, localisé à Saint-Tropez, assure une mission d’orientation et de placement des jeunes actifs.

JANUS :

Comme vous le constatez, les experts du SCOT et les 12 maires qui l’ont signé, confirment par ces manques et inadéquations, ce que j’ai dit précédemment.
Les maires nous informent de cet état de fait mais qui a été aux commandes, qui pouvait faire en sorte de les amenuiser, qui a rien fait ou si peu puisqu’il y a ce constat ? Qui, si ce n’est les 12 maires ! La sempiternelle incohérence politique entre le dire ou plutôt l’écrit dans ce cas et le faire…
Ne dites pas que c’est un problème d’argent ! On n’a pas d’argent pour les crèches et écoles et on en a pour les aménagements des routes, trottoirs, etc. La politique se gère en termes d’années et pas de mois. Donc, c’est une question de choix d’investissements… Quelle société voulons-nous ?...
Un maire peut différer tel investissement au profit de tel autre, non ? Donc, que préfèreriez-vous ? Que votre voiture soit secouée par le mauvais état d’une chaussée et/ou perdre du temps dans un bouchon ou que votre enfant puisse être accueilli dans une crèche à proximité ou qu’il reste dans le Golfe au lieu d’aller à 30 ou 40 Kms ?...
Sachant que l’investissement route, peut être très bien réalisé dans trois ou quatre ans.
Il est probable que vous ayez pensez : « eh ben, oui !
Eh ben oui, justement. Pourquoi les gouvernances communales ne pensent-elles pas comme vous et moi ? A qui profite le crime comme il est habituel de dire… Aux citoyens ou aux politiques ? Aux citoyens ou aux lobbies ?

Dans le SCOT :

Les équipements sportifs.

Le territoire bénéficie d’une bonne densité d’équipements sportifs :


- 12 tennis municipaux ;
- 14 terrains ou salles de sport, dont les stades de Cavalaire et de Sainte-Maxime ;
- 9 gymnases ;
- 5 piscines dont 2 couvertes à Sainte-Maxime et Saint-Tropez ;
- 5 bases nautiques ;
- 3 golfs : Beauvallon, Gassin et Sainte-Maxime;
- etc.

Cependant le besoin d’un équipement intercommunal apte à recevoir des épreuves et manifestations de quelque importance, se fait sentir.

JANUS :

Toujours la même problématique du choix d’investissements…
C’est le chien qui se mord la queue ! La population augmente et il n’y a pas que des personnes âgées dans cette population. On privilégie une situation qui engendre des besoins qui demandent des dépenses que l’on n’est pas en mesure de vouloir assurer… Cherchez l’erreur !
Pour le dernier point de l’équipement intercommunal manquant, encore un exemple de l’incohérence des choix.
Nous avons un site Yotel qui est le sujet du moment. Pourquoi faire une fois de plus le choix prioritaire de l’immobilier quand on a un site comme celui-ci, dans une localisation géographique aussi stratégique.
Alors que l’intercommunalité va naître en 2011 et que le SCOT souligne tous les manques du territoire, pourquoi le donner en pâture aux promoteurs avides plutôt que d’en préserver une bonne part pour des infrastructures intercommunales qui seront bien plus utiles à la population. Beaucoup plus utile en effet qu’un nouvel afflux supplémentaires de population qui augmentera les besoins qui demanderont un jour ou l’autre des dépenses qu’on ne sera pas en mesure de vouloir ou pouvoir assurer… Tien, il me semble déjà avoir lu cela… Ah oui, c’est le chien qui se mord la queue, aïe !

Dans le SCOT :

Les équipements culturels.

De même, les équipements culturels sont nombreux :


- 6 musées, dont l’Annonciade qui regroupe des oeuvres impressionnistes de la plus haute qualité ;
- 4 écoles de musique, l'école Rostropovitch-Landowski gérée par le SIVOM Pays des Maures, l'école de musique commune au Rayol-Canadel et au Lavandou, celles de Cavalaire et de La Croix-Valmer ;
- 10 bibliothèques, dont la récente médiathèque de Cavalaire ;
- 5 centres ou espaces culturels : Cavalaire, Cogolin, Ramatuelle, Sainte-Maxime et Saint-Tropez, qui ont souvent en réalité le caractère de salle polyvalente ;
- le théâtre de Ramatuelle

Les équipements liés au tourisme et à l’événementiel sont les suivants :


- 20 salles de réception ou salles des fêtes réparties au sein des 12 communes, pour une capacité d'environ 6 000 places ;
- différents festivals de renommée nationale dont le Festival de Ramatuelle, Carré d'Arts de Sainte-Maxime et les récentes Grimaldines,...
- 2 parcs d’attraction : La Foux et Sainte-Maxime ;
- 2 casinos à Cavalaire et Sainte-Maxime ;
- diverses animations en saison hivernale (Noël, Mystères du XXIème siècle) ou estivale à Saint-Tropez. SCoT des cantons de Grimaud et de Saint-Tropez

Pour autant, la diversité de cette offre ne doit pas masquer l'absence d'un véritable centre de rencontres dotés de salles de conférence ou de concert pouvant accueillir des manifestations ambitieuses.


La localisation d'un tel équipement d'intérêt intercommunal devra être recherchée au centre du territoire.

JANUS :

Vous ne rêvez pas : c’est écrit dans le SCOT !
Où est la cohérence lorsqu’on lit cela et que l’on a un site on ne peut plus au centre du Golfe et que l’on va certainement offrir au portefeuille des promoteurs : A qui profite le crime ?...

Relisez mon message les idées de JANUS pour le Yotel :

lien : les-idees-de-janus-pour-le-yotel

Vous serez surpris de la cohérence des propositions avec le SCOT alors qu’au moment de la rédaction du message, je n’avais pas encore pris connaissance du SCOT des cantons de Grimaud et Saint-Tropez.
Pour info, j’ai envoyé mes idées lors de l’appel à idées. Il va de soi, vous vous en doutez bien, qu’elles n’ont pas été retenues…

Dans le SCOT :

Le jardin du Rayol.

Cet équipement mérite une mention particulière en raison de sa qualité environnementale et de sa vocation de conservatoire des peuplements de végétaux des climats méditerranéens des 2 hémisphères.


Propriété du Conservatoire du Littoral depuis 1989, il est confié en gestion à une

association (ADORA).

JANUS :

En accord…

conclusion de JANUS :

Le SCOT est un constat de ce qui existe et surtout de ce qui reste à faire. Il pourrait être et devrait être le document référence pour rendre notre Golfe paradisiaque en réalité et non en apparence.
Plus de cohérence de la part des 12 gouvernances et en particulier de celle de Cogolin permettrait de penser un peu plus aux résidents annuels qu’au tourisme d’autant plus que cela aurait des retombées sur le tourisme. Cette évidence n’est pas du tout évidente dans l’autre sens.

Réveillez-vous cogolinoise et cogolinoise, réveillez-vous citoyenne et citoyen du Golfe, faites monter votre mécontentement lors des réunions publiques ; interpellez le gérant de votre commune sur leurs incohérences !
La plus longue des marches commence par un premier pas… Je le fais avec COGOLIN FORUM. Vous aussi faites-le à votre façon, à votre échelle, pour que ça puisse changer un jour. Même à coup de petites cuillerées nous pouvons remplir la tasse du ras le bol, du assez, et la faire déborder…

JANUS

 

 

page précédente page précédente

Informations


16/08/2017





vous cherchez un sujet ou thème
tapez les mots clés ou une phrase
pour votre recherche...


rejoignez-nous sur facebook Rejoignez nous sur facebook
Partager




© Cogolin Forum, tous droits réservés - Reproduction interdite. Un bug sur le site, merci de nous le signaler ici